La France Gaie et Lesbienne
Accueil du site > Culture > Prick Up your Ears

Prick Up your Ears

date de redaction mercredi 24 novembre 2010


Carlotta Films ressort avec des copies neuves le chef d’oeuvre de Stephen Frears. En salles à compter du 24 novembre.


L’histoire

Le 9 août 1967, la police retrouve les corps du dramaturge Joe Orton et de son amant Kenneth Halliwell dans leur appartement d’Islington, à Londres. Parmi les effets de l’auteur se trouve son journal intime. Quelques années plus tard, l’agent littéraire Peggy Ramsay reçoit la visite d’un écrivain américain qui souhaite rédiger la biographie d’Orton. Après hésitation, elle lui fait part de ses souvenirs et lui confie le journal intime. Le biographe y découvre le récit tourmenté de la rencontre d’Orton avec Halliwell, puis de la jalousie grandissante de ce dernier face à la gloire du dramaturge, et de la passion singulière qui anima le couple d’amants...

Après le succès controversé de My Beautiful Laundrette, Stephen Frears poursuit son étude caustique et romantique de la société britannique, abordant une nouvelle fois la thématique homosexuelle avec un parfum de scandale. Évocation de la vie du célèbre auteur dramatique anglais Joe Orton, assassiné par son amant Kenneth Halliwell, Prick Up Your Ears révèle deux acteurs époustouflants : Gary Oldman et Alfred Molina. Le récit tragique du couple d’artistes Orton – Halliwell (le premier populaire, aussi bien socialement que commercialement, le second mal dans sa peau et incompris) offre une écriture subtile à la psychologie fine et à l’humour irrésistible. En replongeant dans les années 60, Stephen Frears mêle légèreté et cynisme : on y croise Paul McCartney, qui rend visite à Orton mais demeure caché dans sa voiture, tout comme les jeunes gays de Londres se retrouvent en cachette dans les toilettes publiques. Dans cette Angleterre-là, prétendument libérée, l’insolence de Joe Orton est le symbole le plus choquant d’une liberté interdite : celle des mœurs. Demeurant aujourd’hui presque aussi iconoclaste que sous Thatcher, Prick Up Your Ears est l’un des grands films emblématiques du cinéma britannique contemporain.

Fiche technique

PRICK UP YOUR EARS 1987, Royaume-Uni, 111 min, Couleurs, 1.85:1, VISA : 65 123 un film de Stephen FREARS

avec Gary OLDMAN, Alfred MOLINA, Vanessa REDGRAVE, Wallace SHAWN, Lindsay DUNCAN, Julie WALTERS

scénario Alan BENNETT d’après la biographie Prick Up Your Ears écrite par John LAHR

image Oliver STAPLETON

montage Mick AUDSLEY

musique Stanley MYERS

produit par Andrew BROWN

FILM INTERDIT EN SALLES AUX MOINS DE 12 ANS

Prix de la meilleure contribution artistique au Festival de Cannes 1987

Les horaires


Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | Infos éditeur