La France Gaie et Lesbienne
Accueil du site > Actualités > Discriminations à l’école : l’heure est à la prise de décisions (...)

Discriminations à l’école : l’heure est à la prise de décisions concrètes

date de redaction mardi 28 septembre 2010


Le collectif d’associations contre les LGBTphobies en milieu scolaire salue la publication d’un rapport, qui reste cependant très partiel sur de nombreux points.


communiqué Collectif éducation contre les LGBTphobies en milieu scolaire - 27 septembre 2010

Le Collectif éducation contre les LGBTphobies en milieu scolaire apprécie qu’enfin le rapport « Discriminations à l’École » soit parut, un an et demi après le début de sa commande. Il doit bénéficier de la diffusion la plus large dans la communauté éducative.

Si nous pouvons en approuvons nombre de constats et de propositions, (lutte contre les stéréotypes, demandes d’études statistiques, semaine contre les discriminations, outils pédagogiques...) ce rapport reste cependant très timoré et certains sujets occultés :

- Pour exemple la question de la lutte contre les LGBTphobies dès l’école primaire ou de son traitement en collège, alors qu’il est démontré que les comportements homophobes (insultes) sont déjà légion dans les cours de récréation.

- Sont absentes les notions d’identité de genre ou la question de la transphobie, ainsi que celles des LGBTphobies à l’encontre des personnels.

- La question de l’homophobie véhiculée par l’institution elle-même, notamment à l’encontre des familles homo-transparentales n’est pas abordée.

- L’affirmation sur « l’importance des dispositifs scolaires et des formations académiques qui contribuent à lutter contre l’homophobie » est ressentie comme une provocation. Nous attirons l’attention sur le fait que, sauf exception, ces formations sont le fruit d’histoires et de personnes militantes, qu’elles restent confidentielles et facultatives.

Notre Collectif se félicite de la volonté des rapporteurs de considérer, dans tous les domaines, le besoin de formation des personnels comme prioritaire mais s’inquiète de la mise en œuvre de celle-ci à l’heure où la formation initiale est plus que déficiente.

Le Collectif éducation contre les LGBTphobies en milieu scolaire attend de la part du Ministre une mise en œuvre rapide et concrète de mesures. Il réitère expressément sa requête de voir se mettre en place un groupe de travail pérenne, promis par son prédécesseur sur ce sujet.

Natacha TAURISSON - coordinatrice


Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | Infos éditeur