La France Gaie et Lesbienne
Accueil du site > Actualités > La rentrée de Contact

La rentrée de Contact

date de redaction jeudi 23 septembre 2010     auteur Jean-Benoît RICHARD


L’an dernier, l’association est intervenue auprès de plus de 5000 jeunes dans plus de 220 classes, et s’apprête à mener de nouvelles actions pour aider les jeunes à accepter leur orientation sexuelle.


Communiqué Contact - 20/9/2010

C’est la rentrée !

Avec plus de 5000 jeunes sensibilisés, et plusieurs centaines d’interventions en milieu scolaire, CONTACT participe pleinement à l’immense travail de prévention de l’homophobie qui s’amorce !

Durant l’année scolaire 2009-2010, CONTACT est intervenu auprès de plus de 5000 jeunes dans plus de 220 classes, aux quatre coins de France ! De fait, CONTACT est devenue aujourd’hui l’association qui intervient dans le plus grand nombre d’établissements pour prévenir les violences et les discriminations liées à l’homophobie.

Reconnue depuis de nombreuses années pour le travail qu’elle mène auprès des familles, CONTACT bénéficie également d’une importante expérience concernant les interventions en milieu scolaire et dispose depuis 2008 d’un agrément délivré par le Ministère de l’Education Nationale.

Si ces résultats encourageants montrent l’importance du travail de terrain mené par l’association, ils nous invitent aussi à prendre conscience de l’ampleur de la tâche qui reste à accomplir. Plusieurs milliers de jeunes, c’est beaucoup, mais cela représente bien peu, en proportion du nombre de jeunes scolarisés et notre association manque cruellement de moyens humains et de financement pour développer son action de prévention de l’homophobie en milieu scolaire.

Pourtant il y a urgence : la difficulté à accepter son orientation sexuelle, du fait de l’intimidation homophobe reste une des principales causes de suicide des 15-25 ans ; on peut estimer qu’elle est impliquée dans trois suicides de jeunes, chaque semaine en France. Les insultes à connotation homophobes demeurent bien trop souvent quotidiennes et banalisées. Des agressions ont lieu, et la peur d’être agressé en raison de son orientation sexuelle compte parmi les facteurs de l’absentéisme scolaire. Tout le monde est concerné par ce fléau. En effet, les jeunes hétérosexuel-le-s qui sont jugés insuffisamment masculins ou féminines sont particulièrement visé-e-s par le harcèlement et les injures à caractère homophobes. Tandis que d’autres jeunes, dont personne ne pense qu’ils, ou elles, ont une attirance pour les personnes de même sexe, vivent cette découverte dans la honte et le secret. L’impossibilité de se confier aux amis ou à la famille constitue une difficulté supplémentaire.

L’association CONTACT note, que si l’Education Nationale a placé la lutte contre l’homophobie parmi ses priorités dans ses circulaires, sur le terrain trop souvent, faute de pouvoir ou de vouloir y consacrer les moyens nécessaires, certains établissements se montrent encore réticents à la mettre en oeuvre. Pourtant, la prévention des discriminations n’est pas une action qui se rajoute au programme scolaire si le temps disponible le permet, elle doit faire partie pleinement de l’éducation et en constitue même un préalable. En effet, pour pouvoir apprendre, il faut que tous les jeunes puissent se rendre au collège ou au lycée sans la peur au ventre ; ils doivent se trouver dans un environnement apaisé, sans violences, ni discrimination.

Plus d'informations :

Le site de l’association : http://www.asso-contact.org/


Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | Infos éditeur