La France Gaie et Lesbienne
Accueil du site > Actualités > Les autorités religieuses contre les droits humains au Conseil de (...)

Les autorités religieuses contre les droits humains au Conseil de l’Europe

date de redaction mercredi 21 avril 2010


David & Jonathan s’insurge contre l’obstruction de certaines autorités religieuses européennes, en particulier du Vatican, face à un projet de résolution au Conseil de l’Europe protégeant les personnes LGBT contre les discriminations.


Communiqué de presse David & Jonathan - 20 avril 2010

David & Jonathan (D&J), mouvement homosexuel chrétien, s’insurge contre l’obstruction de certaines autorités religieuses européennes, en particulier du Vatican, face à un projet de résolution au Conseil de l’Europe protégeant les personnes LGBT (lesbiennes, gays, bi et trans) contre les discriminations dont elles font l’objet. D&J apporte son soutien aux parlementaires européens œuvrant au succès de cette résolution.

Ce texte sera débattu le 28 avril 2010 à l’Assemblée parlementaire du Conseil de l’Europe (APCE) représentant les 47 pays membres. Cette résolution – contre les discriminations et pour la reconnaissance juridique des couples de même sexe – s’appuie sur le rapport du parlementaire suisse Andreas Gross. Le débat du 27 janvier 2010 avait fait apparaître les pressions du Vatican et des autorités religieuses de nombreux pays (Azerbaïdjan, Russie, Ukraine…). Elles se sont traduites par environ 80 amendements contre le texte dont certains foulent aux pieds les principes même du Conseil de l’Europe, promoteur des droits de l’homme, de l’Etat de droit et de la démocratie.

David & Jonathan ne peut accepter que la religion chrétienne soit utilisée comme prétexte pour discriminer les personnes LGBT. Cette attitude est totalement incompatible avec le message évangélique d’amour et de respect de toutes et de tous. Certaines Eglises, notamment en Europe du Nord, ont eu le courage d’accueillir les réalités vécues par les personnes LGBT, les considérant comme des croyants à part entière. D&J rappelle que le but du rapport d’Andreas Gross n’est pas d’accorder des droits spéciaux aux personnes LGBT mais tout simplement de leur reconnaître les droits humains fondamentaux.

David & Jonathan salue et soutient celles et ceux qui oeuvrent pour le succès de cette résolution, notamment le Conseil de l’Europe, les parlementaires de l’APCE et Andreas Gross. D&J en appelle à la mobilisation de tous et de toutes pour soutenir le rapport débattu le 28 avril. Le combat contre les discriminations et pour l’égalité des droits ne sera gagné que grâce au soutien d’institutions comme le Conseil de l’Europe, grâce à la visibilité et à l’engagement, jour après jour, des gays, des lesbiennes, des bisexuels et des transsexuels. Le succès viendra aussi du travail inlassablement mené, dans tous les pays et parfois au péril de leur vie, par des militant-e-s ayant foi dans un monde plus juste.

Elisabeth Masset, co-présidente de David & Jonathan, et Patrick Sanguinetti, co-président et porte-parole

Plus d'informations :


Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | Infos éditeur