La France Gaie et Lesbienne
Accueil du site > Actualités > Lien entre pédophilie et homosexualité : le Vatican stigmatise les (...)

Lien entre pédophilie et homosexualité : le Vatican stigmatise les homosexuels

date de redaction mercredi 14 avril 2010


La Fédération LGBT interpelle le cardinal Vingt-Trois ainsi que le nonce apostolique à Paris.


communiqué de presse Fédération des Associations et des Centres Lesbiens, Gays, Bi et Trans en France - Angers 13 avril 2010

Alors que des affaires de pédophilie secouent l’Église catholique, le cardinal Tarcisio Bertone, secrétaire d’Etat du Vatican, vient d’exclure que l’explication puisse être le célibat des prêtres mais prétend y voir l’homosexualité comme seule cause.

En visite au Chili, le cardinal Bertone, a déclaré lundi 12 avril : « De nombreux psychiatres et psychologues ont démontré qu’il n’existe pas de relation entre le célibat et la pédophilie, mais beaucoup d’autres, et on me l’a dit récemment, ont démontré qu’il existait un lien entre l’homosexualité et la pédophilie. C’est la vérité, c’est le problème. [...] Cette pathologie touche toutes les catégories de gens, et les prêtres à un moindre degré si l’on regarde les pourcentages. »

Étrangement, sans doute parce que cela rend sa position intenable, le représentant du Vatican oublie que des prêtres abuseurs s’en sont aussi bien pris à de toutes jeunes filles.! Qui aurait, pour autant, l’idée de s’en prendre globalement aux hétérosexuels ?

A peine l’octave de Pâques achevée, ce nouvel amalgame entre pédophilie et homosexualité commis par le Vatican provoque notre indignation et notre colère, alors que l’Église catholique est en difficulté jusqu’à son sommet pour n’avoir pas dénoncé par le passé les abus sexuels commis par des prêtres sur des enfants.

En désignant l’homosexualité comme bouc-émissaire, le cardinal Bertone tente une diversion scandaleuse afin de dédouaner le Saint-Siège, rejetant les fautes du passé sur l’homosexualité prétendue de ses prêtres. Il ne peut ignorer qu’avec cet obscurantisme présenté comme vérité, il va déclencher encore plus de haine contre les homosexuel-les du monde entier.

Les homosexuel-les ne sont pas des pédophiles. L’homosexualité est une orientation sexuelle et certes pas une pathologie, dussions-nous marteler qu’en France, depuis 1982, l’homosexualité n’est plus un délit et que dans le monde, depuis 1990, elle ne figure plus dans la liste des maladies mentales de l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS).

Les homosexuel-les athées, agnostiques et croyants de la Fédération LGBT dénoncent les pseudo-explications scientifiques alléguées par le secrétaire d’Etat du Vatican. Ils les vivent comme une nouvelle provocation à la haine et au rejet des personnes, malgré des discours contraires de l’Église catholique devenus totalement inaudibles désormais.

Alors que le 17 mai prochain, Journée mondiale de lutte contre l’homophobie, et la transphobie aura pour thème « Religions, homophobie, transphobie », la Fédération LGBT appelle athées, agnostiques et croyants, catholiques ou non, associations des droits de l’homme, syndicats et partis politiques, à faire connaître leur indignation suite à ces propos qui font écho à l’opposition de l’Eglise catholique à toutes les avancées des droits des homosexuel-les et des personnes transgenres.

La Fédération LGBT interpelle le père Vingt-Trois, président des évêques de France, et le père Luigi Ventura, nonce apostolique et représentant officiel du Saint-Siège à Paris. Nous leur demandons solennellement de transmettre au Vatican notre colère suite à ces propos afin d’obtenir le retrait de ces allégations mensongères par l’intéressé et des excuses au plus haut sommet de l’Église catholique pour avoir établi un amalgame indigne et avoir exposé délibérément les personnes homosexuelles à la haine.

La Fédération LGBT attend une réelle contrition, bien distincte de toute componction vaticane.

Stéphane Corbin,
président de la Fédération LGBT


Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | Infos éditeur