La France Gaie et Lesbienne
Accueil du site > Actualités > SOS Homophobie envoie une lettre ouverte au Cardinal de Paris

SOS Homophobie envoie une lettre ouverte au Cardinal de Paris

date de redaction jeudi 11 septembre 2003


L’association de lutte contre l’homophobie demande à Jean-Marie Lustiger de se prononcer sur un éditorial du journal Famille Chrétienne faisant de nauséabonds amalgames entre homosexualité et pédophilie.


Communiqué de SOS Homophobie - 10 septembre 2003

Lettre ouverte à l’ Archevêché Catholique de Paris, à l’attention de M. le Cardinal Jean-Marie LUSTIGER  

Objet : Article « Famille Chrétienne » n°1334 du 9 au 15 août 2003

Monsieur le Cardinal,

Créée il y a près de dix ans, SOS homophobie est une association loi 1901 de lutte contre les discriminations et les agressions à caractère homophobe.

A ce titre, nous souhaiterions recueillir votre position, en tant que responsable de l’Eglise Catholique de France, sur le contenu d’un éditorial du magazine « Famille Chrétienne » cité en objet et évoquant la rencontre entre M. RAFFARIN et des associations représentant les gays, lesbiennes, bi et transsexuels de ce pays.

Un passage de cet article nous a particulièrement choqués et nous nous permettons de le retranscrire dans la présente : « Qu’une personne insultée ou persécutée porte plainte et obtienne réparation, c’est justice, mais homosexualité ou pas, le droit commun y suffit. Qu’un employeur ayant refusé d’embaucher un homosexuel soit condamné pour « discrimination », cela semble déjà beaucoup plus contestable : tout dépend du poste ! Qui aurait envie d’apprendre que l’éducateur auquel est confié ses enfants est homosexuel ? ».

Que faut-il comprendre de ce passage ? Il semblerait que, pour l’auteur de cet article, l’orientation sexuelle puisse être constitutive d’un motif légitime de discrimination et ce, en totale contradiction avec la législation française. En effet, rappelons que l’article 225-1 du Code pénal précise que « constitue une discrimination toute distinction opérée entre les personnes physiques à raison de […] leur orientation sexuelle ».

Pour Famille Chrétienne, il n’y a pas de doute, au contraire, que les personnes homosexuelles, du fait de leur orientation sexuelle, devraient être considérées comme des citoyens de seconde zone à qui il serait permis de refuser tel ou tel emploi au titre de leur homosexualité réelle ou supposée.

Plus grave encore est l’exemple choisi par l’hebdomadaire pour légitimer cette discrimination. Il serait dangereux pour un enfant d’être confié à un éducateur homosexuel ! Et voilà que resurgissent les vieux démons des homophobes de tout poil… L’immoralité tout d’abord ! L’enfant serait perturbé et choqué par un comportement social qu’il n’entend pas. Le prosélytisme ensuite ! L’éducateur homosexuel pourrait avoir une « mauvaise » influence en poussant l’enfant, volontairement ou involontairement, vers une orientation sexuelle qui n’est pas la sienne. Et enfin et surtout l’écœurant amalgame entre homosexualité et pédophilie ! L’enfant ne risquerait-t-il pas d’être victime d’attouchements et/ou d’agressions sexuelles par cet éducateur à la sexualité contestable ?

Nous ne reviendrons pas sur la réfutation argumentée de ces affirmations plus que douteuses car il y a bien longtemps que le législateur a tranché en faveur de l’égalité des droits face à de telels positions. En revanche, nous attendons de votre part que vous preniez position sur ces allégations afin que ce magazine ne puisse plus s’appuyer sur la parole de l’Eglise Catholique pour légitimer un discours profondément homophobe. Au nom du principe de l’égalité des droits, nous vous demandons, Monsieur le Cardinal, de vous engager et de condamner fermement les propos tenus dans cet article.

Le cas échéant, nous sommes tout disposés à vous rencontrer pour échanger avec vous sur cet article.

Dans l’attente de votre réponse, nous vous prions d’agréer, Monsieur le Cardinal, nos salutations distinguées.

SOS homophobie


Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | Infos éditeur