La France Gaie et Lesbienne
Accueil du site > Actualités > Menaces de mort, agressions, quelles sont les réponses des pouvoirs publics (...)

Menaces de mort, agressions, quelles sont les réponses des pouvoirs publics ?

date de redaction lundi 22 février 2010


Christine Le Doaré, présidente du Centre LGBT Paris IdF, réagit aux dernières agressions contre des homosexuels, à Paris comme à Montpellier, et appelle les pouvoirs publics à renforcer la lutte contre toutes les discriminations.


communiqué Centre LGBT Paris-IdF - 20 février 2010

Un déchaînement de haine semble s’abattre sur des gays, lesbiennes et trans. agressés un peu partout en France, dans le quartier parisien du Marais également ; menacés, injuriés par des groupes d’intégristes catholiques qui ne supportent pas que l’on s’embrasse sur le parvis de Notre Dame ; et maintenant des menaces de mort adressées à Montpellier, aux plus jeunes d’entre eux.

En effet, les jeunes gays pris en charge à Montpellier par l’association Le Refuge, ont été menacés de mort. L’association a reçu un courrier comportant des menaces de mort à l’encontre des jeunes rejetés par leur famille et bénéficiant d’un hébergement temporaire. L’auteur du courrier annonce qu’  » ils vont être criblés de plomb et mis en pièces détachées » ! Ces jeunes, déjà fragilisés, en souffrance, sont nécessairement déstabilisés par une telle haine.

Le Centre LGBT Paris IdF qui accueille régulièrement des jeunes dans la même situation que ceux hébergés par le Refuge tient à leur témoigner ainsi qu’à l’association qui les prend en charge, tout son soutien et sa solidarité. Nous avons noté avec satisfaction le soutien de la Maire de Montpellier, Hélène Mandroux et nous espérons que la préfecture mettra en œuvre les moyens nécessaires pour assurer la protection des jeunes protégés du Refuge de l’auteur de ce courrier, également que ce dernier sera arrêté et condamné pour cet acte de haine homophobe.

Certains diront que toute cette violence est le prix à payer pour une plus grande visibilité et liberté de vivre son orientation sexuelle au grand jour.

Nous nous inscrivons en faux contre cette supposition. Toutes ces manifestations de rejet, de haine à l’encontre des personnes LGBT sont encouragées par le laxisme des pouvoirs publics dont les réponses ne sont jamais à la hauteur de l’enjeu.

Les personnes agressées ont porté plainte et la justice va suivre son cours, si les agresseurs sont arrêtés, espérons que les sanctions seront exemplaires.

La répression, réponse judiciaire à posteriori est nécessaire mais insuffisante.

La société toute entière, ses institutions, à commencer par son système d’éducation, doivent se saisir de la lutte contre les LGBT phobies et plus généralement contre toutes les discriminations.

Adopter une pleine égalité des droits pour faire des citoyens LGBT des citoyens à part entière ; intégrer dés le plus jeune âge des programmes contre les discriminations sexistes, homophobes et racistes ; mener des campagnes d’information et de prévention contre ces discriminations ; promouvoir le respect des différences quelles qu’elles soient, handicap, couleur de peau, orientation sexuelle, identité de genre ; exhorter chacun à vivre curieux et respectueux des autres, de leurs valeurs et modes de vie...

Tout ceci exercerait une action pédagogique certaine, mais cela ne s’improvise pas et relève d’une véritable volonté politique qui manque manifestement à nos gouvernements.

Christine Le Doaré
Présidente du Centre LGBT Paris IdF


Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | Infos éditeur