La France Gaie et Lesbienne
Accueil du site > Actualités > Une émission de Canal + visée par une plainte pour propos homophobes

Une émission de Canal + visée par une plainte pour propos homophobes

date de redaction mardi 16 février 2010


Le Collectif Contre l’Homophobie et la Lesbian & Gay Pride de Montpellier se sont émus des injures publiques homophobes proférées à Montpellier le 10 février dernier par un groupe d’individus se faisant passer pour des militants proches de Georges Frêche, candidat aux élections régionales en Languedoc-Roussillon, qui étaient de vrais animateurs d’une émission de Canal +.


communiqué commun CCH et LGP Montpellier - 15/2/2010

Le Collectif Contre l’Homophobie (CCH) et la Lesbian and Gay Pride Montpellier - Languedoc Roussillon (LGP) portent plainte contre l’émission Action Discrète et la chaîne Canal Plus, et saisissent le Conseil Supérieur de l’Audiovisuel.

Le mercredi 10 février dernier, des individus se faisant passer pour des militants proches de Georges Frêche avaient sillonné le centre ville de Montpellier distribuant un tract, invectivant les passants et proférant des messages et des injures a caractère homophobe, raciste, antisémite, mysogine et discriminatoire à l’égard des personnes en situation de handicap.
Après un passage sur la Place de la Comédie, le groupe s’était rendu dans différents établissements tenus et/ou fréquentés par des homosexuels pour y déverser des propos, des messages et des injures homophobes tels que « gros pédés », « colleuses de timbres » en s’adressant à des lesbiennes.

Face a l’afflux de messages reçus de la part de victimes et de témoins de ces injures publiques liées a l’orientation sexuelle, la LGP avait déposé plainte contre X auprès de la Police Nationale, et le CCH en avait fait de même auprès du Procureur de la République.

Ces propos et comportements étaient en réalité un canular réalisé pour le compte de l’émission Action Discrète, diffusée samedi 12 février sur Canal +.

Témoins depuis plusieurs jours de l’émoi et du trouble provoqués par ce canular d’un goût douteux et scabreux, nos associations ont décidé de déposer une plainte nominative contre l’émission Action Discrète et la chaîne Canal Plus. Selon l’adage on peut rire de tout, mais pas avec tout le monde et pas n’importe comment.

Les quelques minutes d’homophobie crasse et gratuite diffusées un samedi soir, en pleines vacances scolaires, à une heure de grande écoute et devant un public composé probablement de nombreux jeunes enfants, tombent sur le coup de la loi et viennent anéantir le travail de prévention et de sensibilisation contre l’homophobie que nous nous acharnons à réaliser.

Il est absolument hallucinant qu’au sein de Canal Plus, et notamment de la Direction des programmes, personne n’ait relevé le caractère outrageant de ce reportage.

Tout aussi méprisant est le comportement de l’équipe d’Action Discrète qui n’a même pas pris le soin d’informer a posteriori les victimes de son canular. En agissant de la sorte, ils ont commis une faute professionnelle, préjudiciable aux nombreuses personnes qui ont été les victimes involontaires de cette mascarade.

Le mépris et l’inconséquence de l’équipe d’Action Discrète, le manque de vigilance et la complicité active de Canal Plus nous conduisent également à saisir ce jour le Conseil Supérieur de l’Audiovisuel afin qu’il examine les éventuelles mesures disciplinaires à prendre.

La sacro-sainte liberté de la presse ainsi que la liberté d’expression ne sauraient justifier l’offense gratuite tout comme l’humour ne saurait servir de paravent à l’injure discriminatoire.

Nous invitons toutes les associations de lutte contre les discriminations et toutes les personnes victimes directes ou indirectes de cette manipulation à faire connaître leur désapprobation en saisissant la justice et le CSA.

Hussein BOURGI, président du CCH
Vincent AUTIN, président de la LGP

Plus d'informations :

Voir ou revoir l’émission sur le site de Canal + : http://player.canalplus.fr/#/317288


Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | Infos éditeur