La France Gaie et Lesbienne
Accueil du site > Actualités > ExisTrans 2009 : Ne pas transiger avec la santé des personnes (...)

ExisTrans 2009 : Ne pas transiger avec la santé des personnes trans’

date de redaction vendredi 9 octobre 2009


Les Verts marcheront le samedi 10 octobre à partir de 14h (départ métro Jourdain) à la 13e EXISTRANS, aux côtés des personnes trans ‘, intersexué-e-s et de leurs soutiens !


communiqué Commission LGBT des Verts - 9/10/2009

Ainsi les Verts rappellent leur engagement en faveur du respect du droit à la santé pour toutes et pour tous. Comme tou-te-s les patient-e-s, les personnes trans ou intersexuées doivent pouvoir choisir leur médecin et voir leurs soins pris en charge par la collectivité. Les Verts approuvent la volonté de la Ministre de la Santé de ne plus classer la transsexualité parmi les affections psychiatriques de longue durée mais s’inquiètent des orientations promues par la Haute Autorité de Santé, notamment dans son projet de rapport du 3 avril dernier. Pas plus que les autres personnes nécessitant des soins médicaux, les personnes trans en transition ne doivent être fichées dans un "registre national" ou se voir assigner des équipes médicales spécifiques par le pouvoir administratif. Le libre choix du médecin est un droit essentiel.

Comme pour tout-e patient-e, la santé des personnes trans’ doit être abordée globalement, en tenant notamment compte de la forte prévalence du VIH-sida et des IST chez ces personnes et de la précarité sociale qu’elles subissent encore trop souvent.

La transsexualité n’est pas une maladie psychiatrique, mais les opérations et les traitements nécessaires à la réassignation de genre sont des éléments essentiels du droit à la santé des personnes trans’ et doivent donc être pris en charge par la solidarité nationale.

Les personnes trans’ doivent pouvoir obtenir le changement de leur état civil sans stérilisation forcée et les élu-e-s vert-e-s soutiendront tout projet législatif qui ira dans ce sens. De même les Verts rappellent leur soutien à la revendication ancienne que la transphobie soit mise au même niveau de reconnaissance que les autres discriminations, notamment en étant enfin reconnue en tant que telle par la HALDE.

Les enfants intersexuées ne doivent pas subir un geste chirurgical d’assignation sexuelle sans leur consentement éclairé, ou sans que leur vie ne soit en danger. Ils doivent pouvoir déterminer leur propre identité sexuée une fois qu’ils peuvent la communiquer.

En participant à l’ExisTrans 2009, les Verts exigent donc que les trans’ et intersexué-e-s soient enfin traité-e-s par le système médical français comme des patient-e-s raisonnables et que leurs droits à la santé et à la vie privée soient respectés.

Rendez-vous nombreux-ses samedi 10 octobre 2009 à 14h, Métro Jourdain

Contact : Philippe Colomb


Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | Infos éditeur