La France Gaie et Lesbienne
Accueil du site > Actualités > Le Conseil de Paris vote la subvention du Centre LGBT Paris (...)

Le Conseil de Paris vote la subvention du Centre LGBT Paris IDF

date de redaction mercredi 30 septembre 2009


Une subvention de 112 000 euros a été votée par la seule majorité des élus de gauche. Au Conseil de Paris, tous les élus ne trouvent pas légitime la lutte contre l’exclusion et les discriminations, déplore la présidente du CGLBT.


communiqué Centre LGBT Paris IDF - 29 septembre 2009

Le Centre LGBT Paris IDF se félicite du vote de sa subvention ce 29 septembre, par le Conseil de Paris.

Le Centre est engagé dans une convention triennale avec la Ville ; le montant de la subvention accordée est, comme l’an dernier, de 112 000 euros.

Rappelons qu’en subventionnant le Centre LGBT de Paris, la Ville de Paris finance plus de 60 associations et fédérations domiciliées qui comptent pour certaines des centaines de membres, telles que par exemple, l’APGL, la fédération FSGL, l’association des médecins gays, SOS homophobie ou le café lunettes rouges des personnes séropositives.

Le loyer a augmenté en 2009 et la facture du chauffage (CPU) est très élevée, nous aurions bien entendu souhaité une augmentation proportionnelle de la subvention.

Toutefois et compte tenu du contexte économique, le Centre se félicite du vote de cette subvention et du soutien constant des élus de la gauche parisienne qui cette année encore, ont voté en sa faveur et ont également formé un vœu pour que l’Etat rétablisse la subvention de 15 000 euros, destinée au projet social et supprimée cette année.

L’adjointe de Bertrand Delanoë en charge des Affaires sociales, Olga Trostianski, a souligné que « dans la période 2000-2002, la subvention d’Etat (DDASS, ministère de la Santé) était de 137.000 euros par an. Dès 2003, l’Etat UMP l’avait réduite à 15.000 euros, pour la limiter en 2009 aux seuls 10 000 euros alloués au projet santé et à néant pour le projet social ».

Aucun des élus de droite, pas plus députés, sénateurs que maires d’arrondissement ni ministres en exercice, n’a voté pour la subvention, ni pour le vœu, ce que le Centre trouve particulièrement préoccupant car l’action de lutte contre l’exclusion et les discriminations menée par ses équipes ne porte pas de couleur politique.

En effet, le Centre LGBT Paris IDF est ouvert à toutes et tous, au public comme aux 65 associations qu’il héberge, indépendamment des convictions politiques des uns et des autres.

Il rend des services sociaux, juridiques et de santé que chacun s’accorde à reconnaître comme indispensables et lutte au quotidien contre l’exclusion, les discriminations et les violences commises à l’encontre des personnes LGBT.

Nous aimerions que les élus de droite parviennent à s’en convaincre et cessent de croire que la lutte contre les discriminations est une affaire de gauche qui ne les concerne pas !

Une bonne nouvelle, car il s’agit bien tout de même d’une très bonne nouvelle, ne venant jamais seule, le Centre apprenait jeudi 28 septembre que la Région Ile-de-France, lui accordait quant à elle une subvention de 6 000 euros afin de compenser une partie de la perte de la subvention de 15 000 euros supprimée par l’Etat, en plus de la subvention de 13 000 euros accordée pour le financement de divers postes de dépenses d’équipement et de communication.

L’équipe du Centre LGBT Paris IdF remercie les élus de la Ville de Paris et de la Région Ile-de-France France qui prennent leurs responsabilités et donnent aux associations les moyens de lutter contre l’exclusion, les violences et discriminations homophobes, lesbophobes et transphobes en s’engageant à leurs côté de façon constante et cohérente.

L’Etat quant à lui, par l’intermédiaire du Groupement Régional de Santé Publique de la région Ile-de-France ne finance plus qu’à hauteur de 10 000 euros, le seul Centre LGBT de toute la Région.

Pour le Centre LGBT Paris IDF,
Christine Le Doaré, présidente


Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | Infos éditeur