La France Gaie et Lesbienne
Accueil du site > Actualités > SOS homophobie agréée au titre des associations complémentaires de (...)

SOS homophobie agréée au titre des associations complémentaires de l’enseignement public

date de redaction mardi 22 septembre 2009


Le ministre de l’éducation nationale vient d’accorder l’agrément national à l’association SOS homophobie, pour ses interventions en milieu scolaire.


communiqué SOS Homophobie - 20/9/2009

Après les recteurs de Créteil, Paris et Versailles, le ministre de l’éducation nationale vient d’accorder l’agrément national à l’association SOS homophobie, pour ses interventions en milieu scolaire, après avis favorable du conseil national des associations complémentaires de l’enseignement public.

SOS homophobie se réjouit de cette décision conforme aux recommandations publiées par la HALDE. C’est une avancée importante en faveur de la lutte contre l’homophobie en milieu scolaire. Elle s’inscrit dans la logique d’évolution des circulaires de l’éducation nationale publiées depuis 2001 et tout particulièrement des deux dernières (circulaires de rentrée 2008 et 2009) et des actions programmées, telles que la campagne de sensibilisation « parler de sa différence ».

SOS homophobie, qui a déjà à son actif des centaines d’interventions en milieu scolaire depuis 2003, tient à remercier tous les chefs d’établissements, les personnels éducatifs, les parents d’élèves et les élèves qui lui ont fait confiance et ont accepté le dialogue.

Toutes ces mesures sont une prise de conscience qui n’aurait pu avoir lieu sans le travail acharné des militant-e-s de toutes les associations LGBT.

SOS homophobie sera très vigilante quant à la poursuite de l’effort. En 2006, notre enquête montrait la réalité de l’homophobie en milieu scolaire, tant envers les élèves que les membres du personnel. Malgré les avancées ceci reste une réalité. Pour continuer dans cette voie il faut impérativement sensibiliser les élèves mais aussi les personnels éducatifs. La lutte contre les exclusions et les discriminations en raison de l’orientation sexuelle et l’identité de genre doit absolument faire partie des programmes de la formation initiale et de la formation continue des personnels. Il est donc urgent que les agréments nationaux et académiques soient attribués largement, car les associations ne peuvent à elles seules faire face à l’ampleur de la tache. Les manuels doivent dire la vérité sur ces questions, en histoire, en littérature, dans l’enseignement artistique, au lieu de d’évoquer des « amitiés tapageuses » s’agissant d’homosexualité. Les établissements scolaires doivent clairement disposer de structures permettant de communiquer sur le sujet : affiches, personnes ressources, inscription explicite dans le règlement intérieur.

SOS homophobie redoublera d’efforts pour aborder ces enjeux, forte de cet agrément national et restera extrêmement attentive à l’évolution de la situation et à la mise en œuvre de la politique amorcée par le ministère de l’éducation nationale.


Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | Infos éditeur