La France Gaie et Lesbienne
Accueil du site > Actualités > Agression à Melun : un drôle de jeu joué par le Procureur

Agression à Melun : un drôle de jeu joué par le Procureur

date de redaction samedi 19 septembre 2009


L’Inter-LGBT s’inquiète de ses déclarations un peu rapides dans une affaire compliquée, qui pourraient avoir des conséquences graves.


communiqué Inter-LGBT - 18/9/2009

Jeudi 10 septembre, l’Inter-LGBT apprenait qu’une agression homophobe particulièrement violente à l’encontre d’un couple d’homosexuels s’était déroulée à Melun dans la nuit du 9 au 10 septembre.

Dans la journée du 11 septembre, plusieurs informations contradictoires circulaient jusqu’à aboutir en fin d’après-midi à l’annonce par le Procureur de la République de Melun d’une possible mise en garde à vue d’une des deux victimes, sur laquelle selon lui pesaient des soupçons particulièrement lourds.

Aucune garde à vue n’ayant été ordonnée de source sûre, le Procureur ne se serait-il pas imprudemment avancé alors que l’enquête reste à ce jour inachevée ? Il a ainsi désigné comme coupable l’une des victimes qui s’est retrouvée livrée à la vindicte publique, alors qu’elle a subi un traumatisme grave où l’homophobie a peut-être joué un rôle déterminant.

La prise de position publique du Procureur l’a alors assurément empêchée d’être soutenue pleinement par les associations de lutte contre les LGBTphobies, soucieuses à juste titre de ne pas commettre l’imprudence d’en appeler à l’homophobie trop vite et trop fort. Elles n’en seront que plus regardantes sur les conclusions de l’enquête et n’hésiteront pas à dénoncer la calomnie si celle-ci était démontrée.

En tout état de cause, l’Inter-LGBT entend rappeler que la présomption d’innocence doit profiter à tout justiciable. Elle s’interroge sur les raisons qui ont poussé un procureur, censé connaître la loi, à l’ignorer délibérément.


Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | Infos éditeur