La France Gaie et Lesbienne
Accueil du site > Actualités > Gay Pride de Metz : la HALDE met en cause la municipalité

Gay Pride de Metz : la HALDE met en cause la municipalité

date de redaction vendredi 18 septembre 2009     auteur Jean-Benoît RICHARD


La Haute Autorité contre les discriminations estime que refuser le passage des chars de la Gay Pride dans le vieux Metz, était discriminatoire.


La Haute autorité de lutte contre les discriminations et pour l’égalité (Halde) a reconnu la faute de la mairie de Metz pour avoir refusé le passage en centre-ville de la Marche des fiertés organisée en 2004 par l’association Couleurs Gaies. L’ancien maire, Jean-Marie Rausch (divers droite), avait refusé que les chars traversent le centre piétonnier, invoquant des raisons de sécurité.

Dans une décision rendue le 15 septembre, la Halde indique qu’"il convient de relever, qu’à la date des faits, la Marche des fiertés a été traitée différemment de certaines manifestations de la CFDT, de la CGT, de Miss France et du défilé de la Saint-Nicolas", qui ont pu défiler avec des véhicules motorisés dans le centre piétonnier.

Alors que la mairie de Metz arguait du caractère traditionnel de la fête de la Saint-Nicolas pour justifier cette différence, la Halde répond que "fonder des différences de traitement sur la tradition, sans en définir précisément les contours, peut conduire à des situations inégalitaires et discriminatoires".

La décision de la Halde intervient après un jugement du tribunal administratif de Strasbourg du 22 octobre 2008 qui déboutait l’association de sa requête contre la mairie. "Cela va permettre à la Halde d’intervenir devant la Cour d’appel, en présentant ses observations", a indiqué à l’AFP l’avocat de l’association, Me Jean-Luc Pluchon.

"Cette décision concerne tout le monde : elle rappelle la liberté d’expression et du droit de manifester", s’est-il encore félicité.


Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | Infos éditeur