La France Gaie et Lesbienne
Accueil du site > Actualités > Refus du versement par l’Etat d’une subvention de 15 000 euros au Centre LGBT (...)

Refus du versement par l’Etat d’une subvention de 15 000 euros au Centre LGBT IdF

date de redaction lundi 13 juillet 2009


L’Inter-LGBT affirme son soutien et sa solidarité au Centre LGBT IdF et dénonce vigoureusement le refus du versement par l’Etat d’une subvention de 15 000 euros destinée à ses activités sociales, qui s’inscrit dans une politique plus générale d’économies tous azimuts dont les dépenses sociales sont les premières à faire les frais.


Communiqué de presse Inter-LGBT - 10 juillet 2009

L’Inter-LGBT affirme son soutien et sa solidarité au Centre LGBT IdF et dénonce vigoureusement le refus du versement par l’Etat d’une subvention de 15 000 euros destinée à ses activités sociales, qui s’inscrit dans une politique plus générale d’économies tous azimuts dont les dépenses sociales sont les premières à faire les frais.

Pour l’Inter-LGBT, comme pour l’ensemble des associations qui la composent, l’annonce de la suppression totale par l’Etat de la subvention qu’il allouait au Centre LGBT IdF pour ses activités sociales est une catastrophe.

Nul ne songerait à nier le rôle joué par le Centre en matière d’accueil de personnes fragilisées, pour qui l’écoute, le soutien et l’orientation vers les services sociaux constituent la première phase de leur reconstruction. Le doublement de fréquentation de ses nouveaux locaux en atteste d’ailleurs s’il en était besoin.

Nul ne saurait contester non plus l’importance extrême qu’il peut y avoir à être là au bon moment pour des personnes parfois mises à la porte en raison de la découverte par leur entourage de leur homosexualité ou leur transsexualité, ou rendues fragiles par l’hostilité affichée à leur encontre. Le Centre LGBT IdF propose un accueil personnalisé au sein de permanences juridique, sociale, d’aide à l’emploi et psychologique et aucune autre structure que lui ne joue ce rôle. Seule une décision purement technocratique et gestionnaire, où la solidarité sociale est perçue comme une dépense inutile, peut expliquer un tel déni du travail accompli.

Le Groupement Régional de Santé Public de la Région Ile de France a assuré le Centre LGBT IdF que cette suppression ne valait que pour cette année. Les personnes qui annoncent cela ont-elles conscience de ce que signifie une telle décision ? S’imaginent-elles que les associations prenant en charge des activités qui devraient relever directement de la compétence de l’Etat peuvent ainsi assurer leur pérennité et celle de leurs activités sans dommages, comme si la perte de 15 000 € n’était qu’un épisode sans importance ?

Evidemment non ! Cette décision compromet l’équilibre budgétaire du Centre LGBT IdF, ses actions et projets sociaux et les postes des deux salariés à temps partiel.

L’Inter-LGBT la dénonce et s’adresse aux services compétents pour demander qu’elle soit réévaluée au plus vite, et dénonce toute politique qui, sous prétexte d’économies annoncées comme inévitables, viserait à réduire les dépenses sociales au détriment des personnes les plus fragilisées.


Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | Infos éditeur