La France Gaie et Lesbienne
Accueil du site > Actualités > La République tchèque interdit désormais l’entrée sur son territoire aux (...)

La République tchèque interdit désormais l’entrée sur son territoire aux séropositifs ...

date de redaction mercredi 1er juillet 2009


Jean-Luc Romero demande officiellement à Nicolas Sarkozy et à José Manuel Barroso une condamnation urgente de cette législation aberrante !


Communiqué de presse ELCS - 26 juin 2009

Dans deux lettres adressées ce jour à Nicolas Sarkozy et à José Manuel Barroso, Jean-Luc Romero, président d’Elus Locaux Contre le Sida, dénonce l’adoption par la République tchèque, pays en charge de la présidence de l’Union européenne, d’une législation discriminatoire et aberrante votée il y a quelques jours concernant une modification des critères d’attribution des visas pour les ressortissants extracommunautaires.

Ce pays a décidé que, pour les ressortissants de certains pays - Kenya, Moldavie, Ukraine, Vietnam, Congo, Mongolie, Nigeria, Pakistan, Tajikistan et Turkmenistan -, un test VIH/sida sera désormais obligatoire pour toute demande de visa. Ce faisant, la République rejoint ce triste liste des 13 pays dans le monde qui interdit aux séropositifs l’entrée sur son territoire. La raison invoquée : la protection de la santé publique...

Jean-Luc Romero souhaite rappeler cette évidence maintes fois affirmée et répétée par les experts internationaux : ce genre de mesures ne protège absolument pas la santé publique. Bien au contraire ! Elles ne font que saper les efforts de prévention et constitue un vrai danger pour une politique de santé publique efficace !

Le président d’ELCS juge cette loi très inquiétante, aberrante et à contre-courant ... Un seul exemple : les Etats-Unis ont annoncé il y a quelque temps avoir mis fin à l’interdiction d’entrée, conscient que cette mesure discriminatoire était attentatoire à la dignité humaine et préjudiciable à la protection de la santé publique.

Outre qu’elle est un danger pour la santé publique, cette législation va à l’encontre des principes développés depuis des années par l’Union européenne qui prône le respect de dignité et plus largement des droits de l’homme.

C’est pour cela que Jean-Luc Romero demande officiellement à Nicolas Sarkozy et à José Manuel Barroso de condamner urgemment cette législation, en totale contradiction avec les principes prônés par l’Union européenne.


Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | Infos éditeur