La France Gaie et Lesbienne
Accueil du site > Actualités > Haut conseil de la famille : exclusion des familles homoparentales

Haut conseil de la famille : exclusion des familles homoparentales

date de redaction mardi 16 juin 2009


GayLib regrette que le gouvernement n’ait pas intégré un représentant des familles homoparentales à cette nouvelle institution, et demande que le projet de loi fixant un statut du beau-parent soit enfin présenté au Parlement.


communiqué GayLib - 15/6/2009

Par arrêté du 3 juin 2009, le Premier ministre a finalisé la composition du Haut Conseil de la famille. Alors que plus personne, y compris leurs opposants, ne conteste l’existence de familles homoparentales, l’absence de leur représentation au sein de cette nouvelle Institution est totalement incompréhensible. L’Association des Parents Gays et Lesbiens (APGL) notamment y avait toute sa place en tant qu’association familiale à part entière.

GayLib [1] dénonce cette occasion manquée. C’est une fois de plus laisser sur le bord du chemin une partie de la population et priver nos enfants d’une possibilité d’exprimer leur besoin d’une égale protection.

Les dizaines de milliers d’enfants vivant dans nos familles homoparentales, ainsi que leurs parents, ne sont ni des fantômes, ni des fantasmes ! Nous sommes au 21e siècle et la société française est diverse. Que cela plaise ou non, nos familles sont une réalité dans notre pays ; elle y vivent, y paient leurs impôts et y votent. Comme toutes les autres familles, elles ont leur mot à dire sur la politique familiale et, toute tentative de les écarter des lieux où l’on en débat ne saurait qu’être assimilé à une démarche malveillante voire dogmatique.

GayLib attend du Gouvernement que, conformément aux engagements du Président de la République, il prenne en compte la réalité de toutes les familles françaises. Nous n’avons que trop attendu et n’acceptons plus que nos familles puissent être encore pointées du doigt. GayLib réclame donc :

- Qu’un siège au moins soit accordé, au sein du Haut Conseil de la Famille, à un ou des représentants des associations de familles homoparentales.

- Que le projet sur les droits des tiers (appelé également « statut du beau-parent »), s’appliquant explicitement aux familles homoparentales, puisse être enfin présenté au plus vite au Parlement. Ce sera l’occasion pour le gouvernement de démontrer qu’il a pleinement conscience de la réalité des familles contemporaines (recomposées ou homoparentales) et de leurs besoins

Notes :

[1] GayLib : Mouvement associé à l’UMP chargé d’évoquer les problématiques sociales et politiques liées à l’homosexualité.


Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | Infos éditeur