La France Gaie et Lesbienne
Accueil du site > Actualités > Le MAG reçoit le prix ’Mieux Vivre Ensemble’

Le MAG reçoit le prix ’Mieux Vivre Ensemble’

date de redaction mardi 9 juin 2009


Les jeunes gays et lesbiennes sont récompensées pour leurs actions d’éducation en milieu scolaire visant à sensibiliser les jeunes au respect de la diversité et à lutter contre les LGBT-phobies et le sexisme.


JPEG - 60.2 ko

communiqué MAG Paris - 8/6/2009

Le jeudi 4 juin, la LICRA, SOS Racisme, Ni Putes Ni Soumises, l’UEJF, l’Inter-LGBT et le Beit Haverim ont remis le premier Prix du Mieux Vivre Ensemble à l’association MAG-Jeunes Gais, Lesbiennes, Bi et Trans, au titre de ses actions d’éducation en milieu scolaire visant à sensibiliser les jeunes au respect de la diversité et à lutter contre les LGBT-phobies et le sexisme.

A l’invitation de Rémi Féraud, Maire du 10ème arrondissement de Paris, et du Beit Haverim (groupe juif gay et lesbien de France), plus de 250 responsables institutionnels, associatifs, culturels et communautaires, ont dialogué sur le thème : "Mieux Vivre Ensemble en France". Tous les préjugés ont été abordés, et notamment ceux relatifs au racisme, à l’antisémitisme, au sexisme et aux LGBT-phobies. La table ronde, composée des dirigeants de la LICRA, SOS Racisme, Ni Putes Ni Soumises, l’UEJF et l’Inter-LGBT, était animée par Mohamed Sifaoui, journaliste et écrivain.

Pour la première fois, un jury de personnalités issues de ces associations représentatives a récompensé les actions de terrain qui ont contribué au Mieux Vivre Ensemble en France au cours de l’année écoulée. Cette première édition voulait mettre à l’honneur la transmission des valeurs d’ouverture et de tolérance à travers l’éducation et la culture. C’est à ce titre que les actions du MAG ont été récompensées. En effet, depuis 2001, de jeunes bénévoles du MAG se rendent dans les établissements scolaires pour dialoguer avec les jeunes, les faire réfléchir sur les stéréotypes liés aux homosexuels, bisexuels et transsexuels, sur les causes des LGBT-phobies, et plus globalement sur les notions de sexisme et de discriminations, car l’homophobie, la biphobie et la transphobie ne sont pas des phénomènes isolés.


Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | Infos éditeur