La France Gaie et Lesbienne
Accueil du site > Actualités > Un nouvel organe de l’ordre moral défend la différence des sexes

Un nouvel organe de l’ordre moral défend la différence des sexes

date de redaction mardi 19 mai 2009


Cela a au moins le mérite de pointer l’insupportable situation des trans, estiment les panthères roses.


Communiqué de presse des Panthères roses - samedi 16 mai 2009

D’après nos observatrices présentes sur place, un mystérieux « Ordre pour la Sauvegarde de la Différence des Sexes (OSDS) » s’est présenté ce samedi 16 mai devant l’hôtel de ville à Paris afin de « féliciter l’institution pour son inscription systématique et quasi définitive du sexe dans l’état civil ».

Aux cris de "Stabilité, normalité, hétérosexualité !", "La citoyenneté, ça se mérite !" et "T’es né comme ça, t’as pas le choix !", Une dizaine de personnes, affublées de seins roses et de pénis bleus en carton, ont ainsi affirmé leur volonté de « préserver la supériorité de l’hétérosexualité et de protéger la différence des sexes, pilier de la stabilité sociale, ciment de la famille, fondation de la nation. »

Au-delà de ces simples mentions du sexe, ce sont leurs effets au quotidien qui font apparemment jubiler les membres de l’OSDS. « Grâce à l’État civil, déclare l’un d’entre eux, nos enfants savent dès la naissance, et pour toujours, s’ils sont des hommes ou des femmes. » Interrogé par des passantes interloquées, un autre défenseur de la différence des sexes explique : « nous pouvons dès lors aisément déterminer le sexe d’un camarade de classe, d’un futur employé ou d’un candidat locataire. Et quel plaisir, chaque fois que l’on est amené à remplir un formulaire, de réaffirmer fièrement son identité d’homme (ou de femme) par une simple et belle croix ! ».

Le porte-parole de l’OSDS, Christian Boutinneste a d’ailleurs déploré qu’il existe cependant une possibilité de modifier « cet État qui ne devrait jamais l’être » mais a estimé « exemplaires les conditions particulièrement strictes de modification de l’État civil ».

Les Panthères roses estiment que les analyses de l’OSDS ont le mérite de mettre clairement en évidence le caractère incongru de la place du sexe dans l’état civil et de rappeler que ses conditions de changement rendent aux trans la vie impossible.

Alors que l’IDAHO cette année se focalise sur la lutte contre la transphobie, les Panthères roses exigent :

  • la facilitation du changement d’état-civil, sans expertises psychiatrique, médicale ou sociale obligatoires ;
  • l’arrêt de la stérilisation forcée comme condition pour changer d’état-civil ;
  • la suppression de la mention de sexe de l’état civil et des documents officiels (carte nationale d’identité, passeport, titre de séjour, carte vitale,...)

Par ailleurs, la situation des trans aujourd’hui nécessite urgemment :

  • la sortie de la transsexualité de la liste des maladies mentales ;
  • une lutte efficace contre les violences sociales faites aux trans ;
  • le remboursement des soins d’hormonothérapie et de chirurgie de réassignation, y compris ceux pratiqués à l’étranger tant que le système de soin n’est pas capable de les pratiquer en France, y compris esthétiques pour toutes les personnes qui en éprouvent le besoin pour changer leur apparence de genre.

voila le lien vers le blog de ce groupe : http://osds.20minutes-blogs.fr/

Selon nos informations, d’autres rassemblement de l’OSDS seraient prévus dans les semaines qui viennent. Restons vigilants...


Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | Infos éditeur