La France Gaie et Lesbienne
Accueil du site > Actualités > Agression homophobe dans le 3è à Paris

Agression homophobe dans le 3è à Paris

date de redaction mercredi 22 avril 2009


Devant la répétition de ce type d’agressions, le Centre LGBT Paris IdF demande aux autorités des mesures spécifiques.


communiqué Centre LGBT Paris IdF - 21 avril 2009

Trois hommes gays âgés de 27 à 46 ans, un journaliste Genevois en mission à Paris et deux de ses amis parisiens, ont été victimes d’une violente agression physique à caractère homophobe, alors qu’ils se promenaient lundi 20 avril à 23h50, dans le 3è arrondissement de Paris.

L’agression s’est produite devant la Mairie du 3è arrondissement. Le groupe d’agresseurs était composé de 15 individus, âgés entre approximativement 17 et 21 ans. Après avoir traité les trois hommes de sales pédés, ils les ont encerclés puis leur ont porté des coups de poings et de pieds.

Selon le témoignage des victimes passées ce jour au Centre LGBT Paris IdF, les agresseurs étaient particulièrement haineux et seule l’intervention d’une patrouille de policiers du commissariat du 3è leur a permis de s’en sortir sans plus de dommages que des hématomes et arcades sourcilières fendues.

Les agresseurs avant de se disperser ont proféré des menaces en interdisant à leurs victimes de remettre les pieds dans le quartier.

Lorsqu’ils ont porté plainte ce matin, les policiers du 3è leur ont confirmé que la bande était habituée des lieux.

Les trois amis tiennent à souligner l’efficacité et l’empathie des policiers du 3è arrondissement qui les ont pris en charge en les conduisant à l’Hôtel Dieu, mais ils ont demandé une audience au Maire du 3è pour aborder la question de la sécurité des personnes homosexuelles dans le quartier.

Le Centre LGBT Paris IdF, implanté dans le 3è arrondissement, se félicite des bonnes relations entretenues avec la mairie et le commissariat du 3ème, cependant, ce n’est pas le premier témoignage d’agression à caractère homophobe dont il a connaissance, souvent le fait de bandes formés de jeunes très violents. Le Marais, dans le 4è a également été récemment le lieu d’agressions d’homosexuels.

Aussi, nous semble t’il nécessaire de demander aux autorités, d’exercer une vigilance particulière et de prendre des mesures spécifiquement adaptées à ce type de délinquance homophobe qui peut se produire à l’encontre de personnes LGBT, également des femmes, dans ces arrondissements qui ne sont pourtant pas considérés comme des quartiers sensibles, mais des lieux de sorties, en particulier mais pas seulement, des personnes LGBT.

Christine Le Doaré


Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | Infos éditeur