La France Gaie et Lesbienne
Accueil du site > Actualités > Jeunes trans en 2009

Jeunes trans en 2009

date de redaction mardi 21 avril 2009


HES et le MAG livrent les premiers résultats de l’enquête qu’ils ont menée sur le vécu des jeunes populations trans en France.


communiqué MAG & HES - 20/4/2009

Afin d’avancer dans la prise de conscience et la connaissance de ce que vivent les jeunes personnes trans et transgenre en France, les associations Homosexualités et Socialisme (HES) et le Mouvement d’Affirmation des jeunes Gais, Lesbiennes, Bi et Trans (le MAG- Jeunes LGBT) ont mené une enquête à l’aide d’un questionnaire accessible sur internet.

En voici les résultats les plus déterminants :

  • Un tiers (34%) des jeunes trans déclarent avoir tenté de se suicider. Par ailleurs, 98% des jeunes trans interrogés expriment un mieux-être une fois le parcours de transition de genre commencé.
  • L’attitude de la famille est déterminante. Protectrice et acceptante en majorité, elle commet toutefois dans un cas sur cinq des actes de transphobie extrêmement violents, comme par exemple le reniement ou l’exclusion.
  • Les parcours médicaux d’hormonothérapie se font généralement indépendamment des équipes hospitalières autoproclamées officielles. La moitié des opérations (simples plasties réparatrices ou réassignations sexuelles) ont lieu hors de France.
  • Dans le milieu scolaire, nous constatons que les élèves trans doivent composer pour ne pas trop être victime de transphobie. La moitié d’entre eux seulement disent avoir « fait leur coming-out » auprès de leurs camarades ou de l’administration. Et force est de constater que le fait d’exprimer leur transidentité ne réduit pas la violence des agressions subies.
  • Les résultats de l’enquête montrent également que la prévention du VIH doit rester d’une extrême priorité pour une génération trans qui vit des situations à risque.
  • Enfin, cette jeune population trans exprime en très grande majorité l’envie de s’inscrire dans une histoire de couple et de parentalité, tout en étant consciente des nombreux obstacles qui seront devant eux : processus de changement d’état civil archaïque, arbitraire et discriminatoire, fermeture de la société aux projets familiaux qui ne sont pas basés sur la vraisemblance biologique.

Ce travail révèle des vérités sur une réalité sociologique encore trop ignorée dans notre pays. HES et le MAG en appellent au réveil des consciences, à l’envie de développer la connaissance et la compréhension sur les jeunes citoyens trans et transgenre et à l’abandon des attitudes d’ignorance, de stigmatisation et de rejet.

Les résultats et analyses complets (format PDF) sont disponibles en ligne sur http://www.mag-paris.fr/HES-et-le-M...


Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | Infos éditeur