La France Gaie et Lesbienne
Accueil du site > Actualités > Le Président du club de foot de Montpellier au tribunal pour un SMS (...)

Le Président du club de foot de Montpellier au tribunal pour un SMS homophobe

date de redaction mardi 31 mars 2009


Laurent Nicollin a été convoqué par le délégué du Procureur de la République de Montpellier pour s’expliquer sur un SMS à caractère homophobe envoyé au responsable du club des supporteurs de sa ville.


communiqué Collectif contre l’homophobie - 30/3/2009

Ce lundi 30 mars 2009 à 16h15, Laurent Nicollin, président délégué du Montpellier Hérault Sport Club (MHSC) l’équipe de football de Montpellier, a comparu devant le délégué du Procureur de la République de Montpellier pour le SMS à caractère homophobe « on va les enculer ces pédés de Nîmois » adressé à l’un des responsables du club de supporteurs de Montpellier le mercredi 29 octobre 2008, avant-veille du match Montpellier-Nîmes.

Au lendemain de l’envoi de ce SMS, des violences entre supporters des deux équipes avaient eu lieu entraînant la condamnation de 6 d’entre eux en attendant le procès de 18 autres mis en cause.

La saisie du portable du vice-président de l’association de supporters montpelliérains, pendant sa garde à vue avait permis aux enquêteurs de découvrir le SMS litigieux.

Interrogé par les médias, Laurent Nicollin avait nié les faits avant de se raviser et de les reconnaître.

Nous regrettons la désinvolture et le sentiment d’impunité affichés par Laurent Nicollin qui n’a jamais daigné répondre à notre proposition de rencontre afin d’évoquer les engagements qu’il était prêt à prendre et les actions qu’il était disposé à mettre en place pour éviter que ces faits ne se reproduisent. Il n’a à ce jour pas daigné nous répondre, pêchant par suffisance et excès de confiance.

Nous déplorons vivement l’incurie des instances fédérales du football français qui bien que saisies officiellement par nos soins continuent à tergiverser. Elles ont fait preuve d’un corporatisme complice et coupable qui les décrédibilisent définitivement dans leur volonté affichée de combattre l’homophobie.

Nous prenons acte avec satisfaction des suites judiciaires accordées à ce regrettable dérapage.

Aussi symbolique soit-elle la convocation de Laurent Nicollin devant le Délégué du Procureur de la République marque une évolution salutaire.

En effet si depuis quelques années, les propos et les banderoles à caractère homophobe fleurissent dans les stades français, il convient de relever que c’est la première fois dans notre pays qu’un traitement judiciaire est réservé à de tels faits.

Nous souhaitons que cela serve d’avertissement et de leçon aux dirigeants des équipes françaises de football, aux responsables de club de supporteurs et aux instances fédérales du football français.

Hussein BOURGI,
Le président


Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | Infos éditeur