La France Gaie et Lesbienne
Accueil du site > Actualités > Quelle fête de la Saint Valentin pour les couples binationaux (...)

Quelle fête de la Saint Valentin pour les couples binationaux ?

date de redaction samedi 14 février 2009


A Montpellier, opération Kiss’In devant l’Opéra pour rappeler que pour tous les couples, hétéros comme homos, le droit à l’amour passe nécessairement par le droit au séjour !


communiqué de presse Collectif contre l’homophobie Montpellier - 13/2/2009

Ce samedi 14 février 2009, des millions d’amoureux(ses) fêteront la Saint Valentin dans la tranquillité et la sérénité !

Nous voulons saisir cette occasion pour évoquer la situation de nombreux couples binationaux (l’un-e de nationalité française, l’autre de nationalité étrangère) qui n’auront pas cette chance.

En effet dans certains de ces couples, le(la) conjoint(e) étranger(ère) est sans-papier !

Depuis 10 ans, nous avons accueilli et accompagné nombre de ces couples binationaux de gays et lesbiennes confrontés à des lois sur l’immigration de plus en plus restrictives.

Certains de ces couples vivent en union libre, d’autres ont même conclu un PACS mais cela ne suffit pas toujours pour que l’administration leur délivre le précieux titre de séjour.

Certaines préfectures demandent aux couples pacsés de prouver la réalité de leur union sur le plan matériel et sentimental, il leur est demandé de justifier d’une période probatoire d’une année de vie commune.

D’autres préfectures ignorent tout simplement l’existence d’un PACS enregistré et refusent de lui connaître des effets juridiques, comme le droit à bénéficier d’un titre de séjour permettant de mener une vie conjugale.

Si l’honnêteté intellectuelle nous oblige à indiquer que la Préfecture de l’Hérault prend en compte le PACS dans l’instruction des dossiers des personnes concernées, il n’en est pas de même dans de nombreuses autres préfectures françaises.

A l’occasion de la Saint Valentin 2009, nous voulons témoigner pour tous ces couples que l’acharnement politique et administratif plonge dans le stress et le désarroi. Nous voulons insister sur l’insoutenable attente d’un rendez-vous ou d’une réponse ; cette pénible attente s’apparente à du harcèlement moral et psychologique, indigne du prétendu pays des droits de l’Homme.

A l’occasion de la Saint Valentin 2009, nous revendiquons pour tous les couples binationaux, homos et hétéros, le droit à l’amour qui passe nécessairement par le droit au séjour !

C’est le message symbolique et politique que nous délivrerons par notre présence le samedi 14 février 2009 à 18h devant l’Opéra de Montpellier (Place de la Comédie) en nous associant à la 3éme édition du Kiss’in organisé par la Lesbian & Gay Pride Montpellier.

Hussein BOURGI


Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | Infos éditeur