La France Gaie et Lesbienne
Accueil du site > Actualités > Lyon : procès pour injures homophobes

Lyon : procès pour injures homophobes

date de redaction jeudi 29 janvier 2009


Le 29 janvier, la 11ème chambre du Tribunal Correctionnel de Lyon jugera un adulte qui a jeté des bouteilles et des oeufs sur les manifestants de la Gay Pride.


communiqué de presse Lesbian and Gay Pride de Lyon - 27/1/2009

Ce Jeudi 29 janvier à 14h00, un prévenu, Fekih, comparaîtra devant la 11e Chambre du Tribunal Correctionnel de Lyon pour injures homophobes.

Le 23 juin 2007, la Lesbian and Gay Pride de Lyon avait porté plainte à l’encontre de deux individus suite à deux incidents lors de la 12e marche des Fiertés Lesbiennes, Gaies, Bi et Trans. Ils avaient jeté des œufs et des bouteilles en verre lorsque le cortège arriva à la hauteur de la place des Terreaux. Les forces de l’ordre les ont rapidement maîtrisés, interpellés et placées en garde à vue.

Un premier prévenu, Fekih, majeur, a été convoqué par deux fois devant l’Antenne de Justice de Rillieux la Pape. Il ne s’y est jamais présenté. Le Parquet de Lyon voulait classer sans suite cette plainte, comme il l’avait fait pour des fait similaires en juin 2006. Face à cette étonnante mansuétude, la Lesbian and Gay Pride a fermement interpellé le Procureur de la République pour qu’il sanctionne plus sévèrement les violences discriminatoires.

Deux ans après les faits, nous avons enfin obtenu du Parquet de Lyon qu’il convoque le mis en cause, Fekih, devant la 11e Chambre - Tribunal Correctionnel de Lyon - Jeudi 29 janvier à 14h00

La Lesbian and Gay Pride de Lyon de Lyon demande au Tribunal Correctionnel de Lyon d’accorder à cette plainte toute l’attention que la gravité de tels actes nécessite, implique et induit. En effet, l’absence de condamnation encourage les personnes homophobes, fortes d’un sentiment d’impunité, à persévérer dans ce type de comportements haineux. Le Tribunal Correctionnel de Lyon doit être le garant de l’ordre public. Il doit tenir compte de la sécurité des milliers de manifestants de la prochaine marche des fiertés Lesbiennes, Gaies, Bi et Trans, le 20 juin 2009, en condamnant ces actes homophobes.

Le second prévenu, mineur, a déjà été convoqué devant le délégué du Procureur en Maison de Justice et du Droit de Lyon Sud. Lors de ses auditions, le prévenu a reconnu non seulement les faits mais également que son action était guidée par sa haine envers les personnes homosexuelles. A aucun moment il n’a fait état de remords. Pour seule punition, il a dû rendre une rédaction de deux pages sur l’homophobie.

La Lesbian and Gay Pride de Lyon restera exigeante et vigilante dans la protection des personnes homosexuelles et transsexuelles.


Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | Infos éditeur