La France Gaie et Lesbienne
Accueil du site > Actions > Création d’un comité de soutien à Christophe Bridou

Création d’un comité de soutien à Christophe Bridou

date de redaction lundi 8 décembre 2008     auteur Jean-Benoît RICHARD


SOS homophobie et un collectif d’associations ont décidé de d’apporter leur aide à ce policier municipal accusé de pédophilie et d’autres méfaits au moment où son homosexualité a été révélée, et qui ne parvient pas à obtenir réparation pour le préjudice subi.


Un groupe d’associations mené par SOS Homophobie organise lundi 8 décembre une réunion pour créer un comité de soutien à Christophe Bridou, l’ancien chef de la police municipale de Garges-lès-Gonesse, qui a tout perdu après avoir fait état de son homosexualité auprés du maire de sa commune, l’ancienne ministre Nelly Olin.

Accusé d’escroquerie, de vols, de détournements, Christophe Bridou a été poursuivi pénalement pour des actes qu’il n’avait pas commis. « J’ai connu la misère après ma révocation abusive, au point d’en devenir sans domicile fixe et errer dans les rues de Paris en m’alimentant de restes comestibles dans les poubelles de la capitale » reconnaît-il.

Sa vie familiale aussi a été chamboulée. Sa femme a divorcé. Pire, accusé de pédophilie, il a été privé de voir son fils pendant plus de 6 ans, jusqu’à ce que la Justice finisse par le laver de toute accusation.

Bien entendu, une fois lavé de toute accusation, Christophe Bridou a contre-attaqué en portant plainte, notamment pour dénonciation calomnieuse contre Nelly Ollin. Malheureusement pour lui, la Justice se dépêche lentement d’instruire son dossier, et malgré le fait qu’elle l’ait disculpé et blanchi de tous soupçons, le Tribunal administratif refuse qu’il soit réhabilité dans ses fonctions. « Parce que je suis homosexuel, je suis pédophile. Voilà les argumentations actuelles de l’Administration et du Tribunal administratif de Pontoise. »

Conscient que cette discrimination pure et sans fondement affecte plusieurs personnes dans le même cas que Christophe Bridou, et qu’elle est même d’actualité avec les dernières déclarations du sénateur Gérard LONGUET, plusieurs associations de défense des droits des homosexuels, des syndicats et des partis politiques jetteront très officiellement les bases d’un comité de soutien au cours d’une réunion qui se déroulera :

Lundi 8 Décembre 2008 à 19

à La Maison des Metallos
94 rue Jean-Pierre TIMBAULT
75011 Paris métro Couronnes


Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | Infos éditeur