La France Gaie et Lesbienne
Accueil du site > Actualités > Affaire du SMS homophobe : Nicollin renvoyé devant les instances fédérales du (...)

Affaire du SMS homophobe : Nicollin renvoyé devant les instances fédérales du football

date de redaction mardi 2 décembre 2008


Le cas du président délégué du club de foot de Montpellier, auteur d’un SMS injurieux, sera examiné par la commission de discipline de la Ligue de Football Professionnel.


communiqué Collectif contre l’Homophobie Montpellier - 1/12/2008

Faisant suite aux incidents survenus en amont du derby du 31 octobre 2008 entre les équipes de football de Montpellier et Nîmes, nous avions saisi Frédéric Thiriez, Président de la Ligue de Football Professionnel au sujet du désormais célèbre SMS « On va les enculer, ces PD de Nîmois ! » adressé par Laurent Nicollin, Président délégué du MHSC à un supporter Montpelliérain le mercredi 29 octobre dernier.

Les explications fournies par Laurent Nicollin dans son communiqué de presse de regrets ne nous ont pas satisfaits car nous n’avons pas perçu chez lui de réelle prise de conscience de la gravité de son geste.

Nous avons donc saisi la Ligue de Football Professionnel (LFP), instance de régulation et de contrôle du football professionnel français, le 12 novembre 2008.

Dans un courrier du 19 novembre, la Ligue de Football Professionnel nous a répondu que le comportement de Laurent Nicollin relevait du Conseil National de l’Ethique (CNE) de la Fédération Française de Football.

Notre plainte a donc été transmise à cet organisme, crée en 2002 et présidé par Dominique Rocheteau.

Le Conseil National de l’Ethique a instruit notre plainte et entendu Monsieur Laurent Nicollin la semaine dernière ; il a estimé que les faits reprochés à celui-ci relevaient plutôt de la commission de discipline de la Ligue de Football Professionnel.

La commission de discipline de la Ligue de Football Professionnel ayant condamné le 13 novembre dernier le club de Montpellier à 7.000€ d’amende pour le mauvais comportement de certains de ses supporters lors du match du 31 octobre 2008 contre Nîmes, nous attendons désormais d’elle qu’elle fasse preuve d’autant de célérité et de diligence dans le traitement de notre saisine.

Il en va désormais de la crédibilité de la Ligue de Football Professionnel (en particulier) et des instances fédérales du football professionnel (en général) en matière de lutte contre les discriminations.

Hussein Bourgi
Le président


Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | Infos éditeur