La France Gaie et Lesbienne
Accueil du site > Actualités > Le CADOS demande l’annulation du concert de Capleton à Ramatuelle

Le CADOS demande l’annulation du concert de Capleton à Ramatuelle

date de redaction lundi 17 novembre 2008


Le chanteur de reggae ne doit pas venir interpréter ses chansons homophobes.


communiqué CADOS - 14/11/2008

Un concert de Capleton, chanteur de reggae jamaïcain, est prévu le 21 novembre prochain à Ramatuelle. Le CADOS rappelle les propos de haine homophobe contenus dans les textes de ce chanteur : « l’homosexualité est contre l’humanité. Brûlez les gays, saignez-les. Je tire sur les sodomites et les pédés. Brûle un pédé, saigne un pédé à blanc. Les sodomites et les pédés, je les bute avec mon flingue. Tu dois savoir que Capleton crame les pédés. Et les lesbiennes, je les crame pareil. Je dis que je crame les pédés et les sodomites dès que je sais qu’ils sont pédés. Tous les pédés et les sodomites doivent être butés. Allez, pendez-les avec une chaîne. Tous ces pédés qui rôdent, Mère-Nature nous dit qu’aucun ne peut survivre... ».

Devant tant d’ignominie, il faut souligner que de tels propos sont désormais pénalement répréhensibles dans notre pays, depuis le vote de la loi créant la HALDE.

Suite à la mobilisation des associations contre ces textes et à l’annulation de ses concerts en 2005 et 2006 par de nombreuses mairies d’Europe, ce chanteur signait le 10 mai 2007 un texte d’apaisement, le ‘Reggae Compassionate Act’, dans lequel il s’engageait à éliminer de son répertoire les chansons qui appelaient à la haine. Or, six mois après, le 25 décembre 2007, ce chanteur ne tenait déjà plus ses engagements en chantant à nouveau ses chants homophobes.

Le CADOS a interpellé le maire de Ramatuelle, en vertu de ses pouvoirs de police, afin qu’il oeuvre à l’annulation de ce concert.

Le CADOS en appelle également à la responsabilité des organisateurs, afin qu’ils comprennent la gravité des textes et déclarations de Capleton, et renoncent à produire ce concert.

Enfin, en attendant l’annulation de ce concert, le CADOS demande aux billetteries de spectacles de cesser dès à présent la vente de places pour ce concert, et ce d’autant plus que certaines enseignes ont installé des rayons de livres ou de disques gays ; mais cela ne peut servir d’alibi pour fermer les yeux sur ce qui est vendu au guichet voisin.

Un des concerts prévus de ce pseudo « chanteur » en Europe a déjà été annulé : celui de Bâle. Ramatuelle ne doit pas être la ville où l’homophobie serait tolérée !

Olivier Caillau
Porte-Parole du CADOS


Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | Infos éditeur