La France Gaie et Lesbienne
Accueil du site > Actualités > MAG : nouveau nom et nouveau bureau

MAG : nouveau nom et nouveau bureau

date de redaction mardi 14 octobre 2008


Le 5 octobre, le mouvement des jeunes gais et lesbiennes a élu un nouveau conseil d’administration et a modifié son nom pour inclure dans son champ d’action les bis et les trans.


Le 5 octobre s’est tenue l’Assemblée Générale Ordinaire du MAG, qui a élu un nouveau bureau, composé désormais de :

  • Présidente : Solange Glover-Bondeau
  • Secrétaire : Nicolas Bourgeois
  • Trésorière : Marie Rousset

A l’issue de cette, séance, les membres de l’association ont tenu une Assemblée Générale Extraordinaire. A l’ordre du jour figurait une proposition pour que le nom de l’association devienne « MAG- Jeunes Gais, Lesbiennes, Bis et Trans ». Cette proposition a été acceptée à l’unanimité au cours d’une l’Assemblée Générale Extraordinaire marquée par une mobilisation exceptionnelle. leur nom complet est donc aujourd’hui : Mouvement d’Affirmation des Jeunes Gais, Lesbiennes, Bis et Trans (www.mag-paris.fr)

Dans un communiqué, la nouvelle présidente explique cette évolution : « Changer de nom n’est pas qu’une formalité administrative. Porter « LGBT » a un réel sens pour nous ; dorénavant nous pouvons revendiquer une identité reflétant la totalité des sexualités et des identités de genre présentes au sein de notre local et de notre association en général. Nous avons donc officialisé des causes qui sont pour nous primordiales : accueillir et soutenir les jeunes homosexuel(le)s bisexuel(le)s et transexuel(le)s ; accueillir et soutenir tous les jeunes en questionnement sur leur sexualité et leur identité de genre en général ; aider les jeunes homosexuel(le)s bisexuel(le)s, transexuel(le)s ou en questionnement à sortir de leur isolement ; lutter contre l’homophobie, la biphobie et la transphobie. »

C’est dans cette optique que le MAG a été, cette année, dépositaire de l’Existrans avec les associations Resistrans, ASB et Act Up-Paris. « Ce n’était pas la première fois que nous déposions cette marche, et encore moins notre première participation », raconte Solange Glover-Bondeau. « Mais cette Existrans 2008 a eu pour nous un écho particulier. Nous estimons qu’il est temps que les autorités médicales, administratives et pédagogiques apprennent à répondre aux problématiques LGBT. L’édition 2008 de la marche des trans et de ceux qui les soutiennent a pris une importance particulière à nos yeux en mettant l’accent sur un point qui nous est cher : l’éducation ! En effet, il devient urgent d’adapter notre système éducatif à la réalité de notre société et d’y enseigner TOUTE la diversité qui la compose. L’école doit lutter contre l’homophobie, la biphobie et la transphobie et contre le mal-être des jeunes LGBT. »


Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | Infos éditeur