La France Gaie et Lesbienne
Accueil du site > Actualités > Exposition ’Marins, Légionnaires, Ouvriers’

Exposition ’Marins, Légionnaires, Ouvriers’

date de redaction mercredi 8 octobre 2008     auteur Donald Suzzoni


Une exposition de dessins, peintures et photographies du 17 septembre au 31 octobre à Paris.


On est souvent déçu par "l’art gay" contemporain, qui s’affiche dans les quartiers gays, comme le Marais à Paris. Il est vrai que nombre de ces expositions vendent du tableau décoratif au mètre carré, et que cette production banalisée comporte peu d’oeuvres véritables, de celles où l’artiste livre son feu intérieur, fruit d’un travail laborieux.

Si vous avez le goût des choses de qualité, et la nostalgie d’un temps où ces oeuvres étaient plus discrètes et plus rares, mais surtout plus fortes, et circulaient entre amateurs éclairés, il y a à Paris ces jours-ci une exposition à ne pas manquer.

A deux pas de la rue Sainte Anne, dans une galerie discrète et surannée, une dame charmante et vive vous ouvrira au coup de sonnette. L’accueil est chaleureux, l’ambiance feutrée, les oeuvres de qualité. On est loin de ces galeries grandes ouvertes sur la rue, où un public bigarré et bruyant vient se montrer dans un endroit chic et gay, qu’un drapeau signale aux passants. Ici la porte est fermée, on préserve la tranquillité de visiteurs anonymes venus admirer dans le calme des oeuvres rares, qu’on a peu de chances de voir ailleurs. Il y a même un "boudoir", espace réservé aux curiosités plus lestes, que les siècles passés nous ont laissées.

Vous pourrez voir des dessins, peintures ou photographies, sur le thème "Marins, Légionnaires, Ouvriers". Des oeuvres graphiques de Soungouroff, Paul Smara, André Ragot, Jean Boulet, Czanara, Jimane, Hildebrandt, et beaucoup d’autres. La plupart de ces oeuvres datent des années 1945 à 1980, et évoquent l’univers masculin et populaire de Genêt ou Cocteau, avec son parfum d’interdit, en un temps ou une homosexualité furtive, virile et laborieuse, n’avait pas encore droit de cité. On pense à Querelle, au Journal du Voleur, au Livre Blanc, devant les détails de formats restreints, qui méritent un regard attentif.

Si vous êtes collectionneur, commencez par cette adresse. Si vous êtes simplement curieux des précurseurs de l’art gay d’aujourd’hui, vous passerez un moment agréable et instructif. L’accueil sera le même, la culture passe avant le commerce. L’exposition dure jusqu’au 31 octobre, de 14h30 à 19h30, sauf les dimanches et lundis.

Galerie d’art "Au Bonheur du Jour",
11 rue Chabanais
75002 Paris
Métro Pyramides

http://www.aubonheurdujour.net/#exp...


Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | Infos éditeur