La France Gaie et Lesbienne
Accueil du site > Actualités > Difficile nomination d’un nouvel ambassadeur de France devant le (...)

Difficile nomination d’un nouvel ambassadeur de France devant le Saint-Siège

date de redaction jeudi 2 octobre 2008


Le Collectif contre l’Homophobie déplore l’attitude de Nicolas SARKOZY, Chanoine de Latran, qui en voulant complaire au Vatican, fait progresser l’homophobie et régresser la laïcité.


communiqué Collectif Contre l’Homophobie - Montpellier - 30 septembre 2008

Les tractations entre la France et le Vatican en vue de nommer un nouvel ambassadeur Français dans la cité papale, ont été « difficiles ». En effet le profil personnel du candidat initialement choisi par la France était « non conforme aux exigences du Vatican ». Le gouvernement français avait nommé un diplomate de carrière, notoirement homosexuel car pacsé avec son compagnon depuis plusieurs années.

L’Église catholique, qui condamne la pratique de l’homosexualité, a donc mis son veto. L’ancien ambassadeur de France à Moscou, plus conforme aux critères papaux, devrait le remplacer.

Cette décision fait suite à une série de déclarations de Monsieur Sarkozy, mêlant ses convictions personnelles et sa fonction présidentielle, portant ainsi atteinte à la laïcité de la République.

Cette concession faite au Vatican est moins anodine qu’il n’y paraît ; en effet en s’alignant sur les positions dogmatiques du Vatican, Nicolas SARKOZY remet en cause la laïcité, ce principe constitutionnel fondateur de notre République.

Depuis 1905, grâce à la loi de Séparation des Eglises et de l’Etat, la République permet de vivre ensemble, dans le respect de chacun, quels que soient ses origines, ses choix philosophiques, ses convictions religieuses ou son mode vie. La laïcité, assurant l’égalité en droit des citoyens dans le respect des lois de la République, permet à la fois l’expression du pluralisme des convictions et la recherche de valeurs communes pour construire une communauté de destin.

Dans un monde aujourd’hui global et de plus en plus complexe, seule la laïcité permet l’émancipation de tous et le discernement de chacun pour un libre choix de vie.

En réduisant les qualités humaines et professionnelles d’un diplomate à sa seule orientation sexuelle et en se conformant aux injonctions du Vatican, le Président de la République manque une nouvelle fois à ses fonctions de gardien de la Constitution et donc de la laïcité.

Hussein BOURGI
Le président


Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | Infos éditeur