La France Gaie et Lesbienne
Accueil du site > Actualités > Droit de réponse aux propos tenus par Monsieur Claude Ribbe dans le journal (...)

Droit de réponse aux propos tenus par Monsieur Claude Ribbe dans le journal « Le Mague » le 10 septembre 2008

date de redaction vendredi 12 septembre 2008


« Non, Monsieur Ribbe, Patrick Karam n’est pas homophobe ».


Communiqué de Tjenbered du 12 septembre 2008

Droit de réponse aux propos tenus par Monsieur Claude Ribbe dans le journal « Le Mague » le 10 septembre 2008

Messieurs,

Dans une tribune publiée le 10 septembre 2008 par votre site Internet lemague.net sous le titre « Césaire n’appartient à personne », Monsieur Claude Ribbe tient en substance les propos suivants : « La famille de Césaire se serait opposée [à ce que] les Césaire de la Musique [continuent] à s’appeler Césaire [...] La manifestation a changé de nom [...] Une récompense littéraire est prévue, paraît-il. Avec dans le jury Louis Georges Tin [mais] le plus curieux, c’est le règlement né, paraît-il d’une charte signée à la demande de Tin et de son ami David Auerbach, tous deux animateurs de Tjenbé Rèd, une association "partenaire" de Patrick Karam (le "délégué interministériel" qui [a] dansé à la gay pride pour montrer qu’il n’est pas homophobe [...]). »

Aux termes de l’article 13 de la loi du 29 juillet 1881 sur la liberté de la presse, nous vous demandons par la présente de publier le droit de réponse suivant :

Suite à une tribune intitulée « Césaire n’appartient à personne », publiée le 10 septembre 2008 par Monsieur Claude Ribbe sur le site Internet lemague.net, l’association Tjenbé Rèd, Mouvement civique pour l’action & la réflexion sur les questions noires, métisses & LGBT (lesbiennes, gaies, bi & trans) en France ultramarine & hexagonale, précise :

1°) D’une part, que Monsieur Louis-Georges Tin n’est à aucun titre chargé de son animation et ne l’a jamais été ;

2°) D’autre part, qu’elle n’est signataire d’aucune charte avec ce dernier ou avec les organisateurs des Césaire de la Musique ;

3°) D’autre part encore, que sa dernière prise de position relative à cette manifestation est son communiqué du 22 octobre 2007 intitulé : « Césaire de la Musique : la seconde édition est soutenue par la mairie de Paris malgré le maintien de la récompense accordée en 2006 à Admiral T (Quelles suites la mairie de Paris a-t-elle données à sa lettre du 30 novembre et aux voeux du Conseil de Paris du 13 décembre ?) » ;

4°) D’autre part enfin, que Monsieur Patrick Karam, délégué interministériel pour l’égalité des chances des Français d’outre-mer, n’est pas venu « danser » lors de la dernière Marche des Fiertés LGBT de Paris le samedi 28 juin 2008, comme indiqué de manière si réductrice, mais représenter, par un geste politique fort et symbolique, la République auprès des personnes LGBT originaires de France ultramarine ou d’Afrique subsaharienne, qui ont encore un long chemin à faire pour établir un dialogue apaisé avec leurs communautés et qui ont bien besoin de son soutien. Monsieur Patrick Karam n’a plus à démontrer la sincérité de ce soutien, qu’il sait à l’occasion assortir d’un regard critique sur notre démarche ; en revanche, Monsieur Claude Ribbe pourrait démontrer qu’il sait éviter l’amalgame et l’insinuation que dénotent les erreurs, les conditionnels ou les précautions oratoires dont il parsème sa tribune et sur lesquels nous avons déjà attiré son attention (voir notre communication du 19 juin 2008 intitulée : « Non, Monsieur Ribbe, Patrick Karam n’est pas homophobe »).

Sincèrement,

Pour la commission Culture & Société de Tjenbé Rèd,

le président, David Auerbach Chiffrin


Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | Infos éditeur