La France Gaie et Lesbienne
Accueil du site > Actualités > Fichier Edvige : inacceptable !

Fichier Edvige : inacceptable !

date de redaction vendredi 11 juillet 2008


L’Autre Cercle s’élève avec force contre le décret instituant le fichier ’Edvige’, et condamne fermement l’attitude du Gouvernement qui n’a absolument pas pris en compte l’avis très réservé et les recommandations de la CNIL à son sujet.


L’AUTRE CERCLE - COMMUNIQUE DE PRESSE - 10 juillet 2007

LIBERTE, le premier mot de la devise de la République doit il être supprimé des frontons de nos mairies ?

C’est ce que l’on peut craindre avec la publication du décret N° 2008-632 du 27 juin 2008 portant création d’un traitement automatisé de données à caractère personnel dénommé « EDVIGE ».

La Fédération Nationale de L’AUTRE CERCLE s’élève avec force contre ce décret publié au Journal Officiel de la République Française et condamne fermement l’attitude du Gouvernement qui n’a absolument pas pris en compte l’avis très réservé et les recommandations de la CNIL à son sujet.

La mise en fiche de militant-e-s de tout bord sur la base de critères dangereux et flous tels que « les signes physiques particuliers et objectifs, des photographies et le comportement », ou encore des « données relatives à l’environnement de la personne, notamment à celles entretenant ou ayant entretenu des relations directes et non fortuites avec elle » est purement et simplement inacceptable.

Après le tollé suscité par le fichier « Ardoise », le Gouvernement persiste et signe avec le fichier « EDVIGE ». Le flou entourant son contenu nous appelle à être particulièrement vigilants et réactifs. L’Histoire ne doit pas être un éternel recommencement.

C’est pourquoi nous exigeons aux côtés de nombreuses autres associations et organisations le retrait du décret autorisant la mise en place du fichier EDVIGE qui institue un niveau de surveillance des citoyens totalement disproportionné, incompatible et inacceptable avec une conception digne de ce nom de l’état de droit.

Si le Gouvernement devait maintenir ce décret, la Fédération Nationale de L’AUTRE CERCLE se réserve, avec le soutien de toutes les associations et organisations qui souhaiteront s’y associer, la possibilité d’un recours devant le Conseil d’Etat aux fins d’annulation et pour l’abandon sans aménagements possibles de ce texte.


Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | Infos éditeur