La France Gaie et Lesbienne
Accueil du site > Actualités > Aprés ’Ardoise’, voilà ’Edvige’ !

Aprés ’Ardoise’, voilà ’Edvige’ !

date de redaction vendredi 11 juillet 2008


L’air du soupçon et de la dérive approche, estime FLAG ! l’association des policiers et gendarmes gais, au regard des informations stockées dans le nouveau fichier de renseignements mis en place par les autorités.


communiqué Flag ! - 10/7/2008

Par décrets publiés au Journal Officiel du 1er juillet 2008, le Gouvernement a créé un nouveau fichier informatique nommé « Edvige » à destination de la Direction Centrale de la Sécurité Publique du Ministère de l’Intérieur, nouvellement chargée, suite à la fusion des R.G et de la D.S.T, de la recherche, la centralisation et l’analyse des renseignements destinés à informer le représentant de l’Etat et le Gouvernement dans les domaines institutionnel, economique et social, ainsi qu’en matière de phénomènes urbains violents et dans tous les domaines susceptibles d’intéresser l’ordre public.Ce nouveau logiciel fichera dès l’âge de 13 ans :

  • toute personne « physique ou morale ayant sollicité, exercé ou exerçant un mandat électif, syndical ou économique ou qui joue un rôle institutionnel, économique social ou religieux significatif ».
  • tout « individu, groupes, organisations et personnes morales qui, en raison de leur activité individuelle ou collective, sont susceptibles de porter atteinte à l’ordre public ».

et permettra : « aux services de Police d’exécuter les enquêtes administratives qui leur sont confiées, pour déterminer si le comportement des personnes physiques ou morales intéressées est compatibles avec l’exercice des fonctions ou des missions envisagées ».

Cette base de données informatiques et d’archives papier permettra donc d’enregistrer des renseignements tels que état civil, profession, adresses physiques, numéros de téléphone, adresses électroniques, signalement, photographie, comportement, titres d’identité, immatriculation des véhicules, informations fiscales et patrimoniales, déplacements, antécédents judiciaires, origines raciales ou ethniques, opinions politiques, philosophiques ou religieuses, appartenance syndicale, vie sexuelle et données relatives à la santé.

FLAG ! s’inquiéte de voir ficher des personnes, suceptibles de porter atteinte à l’ordre public, dès l’âge de 13 ans, et uniquement sur des soupçons,

FLAG ! s’interroge sur l’utilité de collecter certains renseignements (état de santé, vie sexuelle....) qui ne rendent pas ou pas plus une personne potentiellement dangereuse.

FLAG ! denonce de nouveau la constitution de fichiers à caractére nominatif qui porte atteinte aux libertés fondamentales et incompatible avec un Etat de droit.

FLAG !, unique association de policiers et gendarmes gays et lesbiens en France, espère enfin être entendue et pas seulement écoutée afin d’engager une réflexion, un partenariat et une collaboration réels avec Madame le Ministre de l’Intérieur sur ce dossier et bien d’autres qui préoccupent l’ensemble de ses adhérents et sympathisants.

FLAG ! sollicite à nouveau une audience auprès de Madame Michèle ALLIOT MARIE, Ministre de l’Intérieur, de l’Outre-Mer et des Collectivités Territoriales. FLAG ! exige de l’Etat et du Ministère de l’Intérieur le retrait de ce logiciel.

Le Conseil d’Administration.


Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | Infos éditeur