La France Gaie et Lesbienne
Accueil du site > Actualités > Scandale Sizzla : seize organisations écrivent aux maires et aux (...)

Scandale Sizzla : seize organisations écrivent aux maires et aux responsables de salles

date de redaction mercredi 14 mai 2008


Par ailleurs, Tjenbé Rèd appelle à un rassemblement pacifique ce mercredi soir à Montreuil et demande l’interdiction de la tournée pour trouble à l’ordre public.


Communiqué de presse TjenbéRèd n°TR08POL04A - 13/5/2008

Dans une lettre ouverte publiée aujourd’hui [1], Tjenbé Rèd et quinze autres organisations de défense des droits humains [2] interpellent les maires et les responsables de salles de concerts qui s’apprêtent à recevoir les six étapes de la tournée de Sizzla, ce chanteur de reggae raciste et homophobe [3].

Tjenbé Rèd et les seize autres signataires de cette lettre rappellent ses appels au meurtre « à l’encontre des personnes de couleur blanche ou à l’encontre des personnes LGBT (lesbiennes, gaies, bi & trans) » et demandent aux responsables politiques et économiques français de « signifier à ce colporteur de mort et à ses confrères que le pacte républicain français n’est pas une fiction ».

Les signataires de la lettre ouverte dénoncent les tentatives opérées par « certaines personnes (rarement désintéressées) pour minorer de telles paroles » qui ne seraient, disent-elles, « que des mots ». Mais « les propos racistes et homophobes que tiennent Sizzla et autres chanteurs de la même eau légitiment et appellent les actes racistes et homophobes », rappellent les signataires : « il ne suffit pas que notre pays se soit doté de lois contre de tels propos, contre de tels actes ; il faut encore que l’esprit des lois soit respecté ».

Les signataires annoncent que « des communiqués seront publiés à chaque étape de la tournée de Sizzla », qui feront état des « réponses ou absences de réponse » des responsables interpellés (auxquels il convient d’ajouter Denis Olivennes, président de la FNAC, laquelle vend les billets de la tournée de Sizzla).

Le premier concert de cette tournée ayant lieu ce mercredi soir 20 heures au Paris-Est Montreuil, Tjenbé Rèd appelle les personnes soucieuses des droits humains à venir entamer le dialogue avec les fans de Sizzla, qui bien souvent méconnaissent sa philosophie réelle et encore plus ses paroles réelles : RDV de 19h30 à 20h30 devant la queue au 128, rue de Paris à Montreuil. Un tel dialogue sera assurément plus difficile à entamer avec la société anonyme Paris-Est Montreuil dont le responsable, Monsieur Robert Harroch, joint par courriel et par téléphone, a fait savoir qu’il entendait se limiter à son rôle de « commerçant » : lorsque Tjenbé Rèd a tenté de faire valoir à sa représentante qu’avant d’être commerçant, Monsieur Harroch pouvait être citoyen, elle n’a pas semblé saisir la différence, se bornant (dans tous les sens du terme) à se déclarer « agressée » ! Face à cette irresponsabilité civique, Tjenbé Rèd a saisi les six préfectures concernées afin de demander l’interdiction de la tournée : À suivre !

Pour la commission Citoyenneté de Tjenbé Rèd,
Mouvement civique pour l’action & la réflexion sur les questions noires, métisses & LGBT en France ultramarine & hexagonale,
le président,
David Auerbach Chiffrin

Notes :

[1] 13 mai 2008 - Lettre ouverte aux maires et aux responsables de salles de concerts accueillant la tournée de Sizzla en France - Communication n°TR08POL04B

http://www.tjenbered.fr/2008/200805...

[2] Liste des cosignataires de la lettre précitée : pour l’Académie gay & lesbienne, le président, Phan Bigotte ; pour Act Up-Paris, les coprésidentes, Marjolaine Degremont et Rachel Easterman-Ulman ; pour ADHÉOS - Saintes (membre de la Fédération française des Centres LGBT), le président, Claude Cointault ; pour An Nou Allé - Martinique (membre de la Fédération française des Centres LGBT), le président, Louis-Georges Tin ; pour Angel (Association des nouveaux gais et lesbiennes) - [Montpellier, la secrétaire et vice-présidente, Alexandra Héloir ; pour CQFD | Fierté lesbienne, le collectif ; pour Couleurs gaies - Metz (membre de la Fédération française des Centres LGBT), le président, Dominique Weyant ; pour les Enfants terribles - Caen (membre de la Fédération française des Centres LGBT), le président, Vincent Picot ; pour Ex AEquo - Reims (membre de la Fédération française des Centres LGBT), le président, Jean Lefebvre ; pour la Fédération française des Centres LGBT, la présidence, LGP Région Centre - Espace LGBT Touraine ; pour la LGP Région Centre - Espace LGBT Touraine (membre de la Fédération française des Centres LGBT), le président, Adrien Paulzac ; pour le Comité IDAHO (International Day Against HOmophobia), le président, Louis-Georges Tin ; pour Kaz’Arts, la présidente, Maria-José Lopes Soares ; pour les « Oublié(e)s » de la Mémoire, association civile homosexuelle du devoir de mémoire, le président, Philippe Couillet ; pour les « Oublié(e)s » de la Mémoire, association civile homosexuelle du devoir de mémoire, délégation régionale Midi-Pyrénées, le délégué régional, Hervé Hirigoyen ; ainsi que, à titre personnel, Esteban Viget, animateur social et socio-culturel, chargé d’accueil et de la gestion administrative chez Sidaction

[3] 9 mai 2008 - Alerte homophobie ! Buju Banton et Sizzla, deux chanteurs homophobes, en tournée en France ! (Sizzla, le « butteur de pédés », est à Montreuil ce mercredi 14 mai) - Communiqué de presse n°TR08POL03

http://www.tjenbered.fr/2008/200805...


Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | Infos éditeur