La France Gaie et Lesbienne
Accueil du site > Actualités > Une chantre du conservatisme pour étudier le suicide ?

Une chantre du conservatisme pour étudier le suicide ?

date de redaction samedi 10 mai 2003


Le Centre Gai et Lesbien de Rennes s’inquiète que Christine Boutin soit chargée d’une étude sur le suicide chez les jeunes.


comuniqué - 9/5/2003

Le gouvernement vient de lancer la première grande étude nationale sur le suicide et ses causes en France. Notre retard sur ce sujet ainsi que le taux record de notre pays par rapport aux autres pays européens interdisent toute négligence et demandent au contraire une attention extrêmement sérieuse. Loin des clichés et des tabous, il est urgent de mettre en lumière ce qui, dans notre société plus que dans d’autres, pèche contre le bien-être de chacun.

On sait que le suicide est particulièrement meurtrier chez les jeunes. On sait que, dans les pays où il a déjà été étudié, le taux de suicide est entre 7 et 25 fois plus élevé chez les jeunes homosexuel-le-s que chez les jeunes hétérosexuel-le-s, à cause de l’homophobie - sociale ou intériorisée.

Or c’est avec effarement que le CGL Rennes constate que ce dossier est remis à... Christine Boutin !

Rappellons que Christine Boutin s’est tristement rendue célèbre en brandissant la Bible à l’Assemblée Nationale pendant les débats sur le PaCS, qu’elle n’a pas pu empêcher les débordements homophobes ("les PD au bûcher"...) lors de la manifestation des anti-PaCS, qu’elle a prononcé un discours-fleuve de 5 heures contre la première loi qui offrait en France une reconnaissance aux couples homosexuels et enfin qu’elle a menacé de ne pas demander le report de ses voix sur la candidature de Jacques Chirac au second tour des élections présidentielles 2002 face à Jean-Marie Le Pen.

Nous ne pouvons d’ores et déjà que douter de la bonne foi du gouvernement dans sa recherche de solutions contre le suicide. Nous ne pouvons que mettre en cause la partialité dont risque fort d’être imbibée l’étude dirigée par le personnage le plus célèbrement homophobe de la classe politique française. De plus, nous souhaiterions comprendre comment une personne aussi conservatrice peut se voir déléguée une étude dont l’objectif est de parvenir à des changements vitaux pour notre société ?

Aussi, nous demandons au gouvernement, s’il entend bien étudier toutes les tenants et les aboutissants de ce fléau, de retirer ce dossier des mains de Christine Boutin et de le transmettre à des personnes dépourvues d’idéologie partisane, au dessus de tout soupçon d’homophobie et réellement motivées par le bien-être de toutes et tous.

Pour le CGL Rennes, Hugo

Plus d'informations :

http://cglrennes.free.fr


Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | Infos éditeur