La France Gaie et Lesbienne
Accueil du site > Actualités > Un employé municipal de Marseille saisit la HALDE pour homophobie

Un employé municipal de Marseille saisit la HALDE pour homophobie

date de redaction mardi 4 mars 2008


Le Collectif contre l’homophobie et pour l’égalité des droits demande au maire de la ville, Jean-Claude GAUDIN, de prendre position dans cette affaire.


commumniqué CCHMTP - 3/3/2008

Ce samedi 1er mars 2008 avait lieu à Marseille, un débat organisé par l’association « Mémoires des sexualités » sur la thématique LGBT (Lesbienne, Gaie, Bi, Trans) ; cette rencontre réunissait les représentants des principales listes en lice pour les prochaines élections municipales.

Martine VASSAL, Secrétaire Générale Adjointe de la Fédération de l’UMP dans les Bouches du Rhône et candidate sur les listes de Jean Claude GAUDIN représentait celui-ci.

A une question posée par Henry ANSALDI, militant syndical de la CGT sur les injures homophobes dont aurait été victime un agent de la Ville de Marseille de la part d’une de ses collègues, Martine VASSAL a indiqué qu’il s’agissait d’un conflit privé.

Elle a, en outre, encouragé un de ses accompagnateurs, présent dans le public, à préciser les choses. Stéphane JAVELLE, en poste à la Direction Générale de la Communication et des Relations Extérieures (Département Fêtes et Manifestations) de la Ville de Marseille est intervenu en prétendant connaître le dossier et être au courant de l’affaire.

Il a mis en cause la compétence professionnelle de l’agent et a avancé des éléments relevant de la vie privée et affective du plaignant. Ces arguments ont été développés afin de discréditer le plaignant et mettre en doute ses accusations d’homophobie. Le plaignant, présent dans la salle, n’a pas réagi à ces attaques indignes.

Je suis intervenu pour rappeler l’absolue nécessité de respecter certaines règles fondamentales : la présomption d’innocence, le respect de la vie privée et la sérénité de la justice.

A la fin de la rencontre, de nombreuses personnes présentes dans la salle, ont fait part de leur indignation face à ces méthodes détestables, qui déshonorent leur auteur. Des enregistrements ayant également été effectués, l’agent municipal mis en cause se réserve la possibilité de poursuivre l’auteur des propos.

A l’évidence, cette intervention était préméditée et préparée.

Pour notre part, nous demandons solennellement à Jean Claude GAUDIN, Maire de Marseille de prendre ses responsabilités en donnant sa position suite aux propos tenus en son nom par ses représentants.

Il en va désormais de l’impartialité du Maire GAUDIN, employeur du salarié discriminé, et de la crédibilité du candidat GAUDIN sur les questions LGBT.

Hussein BOURGI


Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | Infos éditeur