La France Gaie et Lesbienne
Accueil du site > Actualités > Menace d’expulsion sur une personne brésilienne de 22 ans

Menace d’expulsion sur une personne brésilienne de 22 ans

date de redaction mardi 30 octobre 2007


Le CGLBT de Rennes veille sur ses conditions de rétention et soutient T. dans ses nouvelles perspectives sur le plan personnel


communiqué CGLBT Rennes - 29/10/2007

Dans un communiqué de presse daté du 24 octobre [1], le CGLBT de Rennes donnait l’alerte sur la situation d’une personne brésilienne de 22 ans retenue depuis le samedi 20 octobre au Centre de Rétention Administrative (CRA) de Saint-Jacques-de-la-Lande (Rennes).

Beaucoup de choses se sont passées en une semaine pour T. sur le plan personnel en dehors du contexte de rétention. T. a en effet eu l’occasion de rencontrer à plusieurs reprises au sein du CRA des membres du CGLBT de Rennes et de l’Organisation Internationale des Intersexes. T. a pu, à travers ces rencontres de soutien, mettre des mots sur des questionnements qu’elle avait depuis longtemps, prendre conscience qu’elle n’est pas homosexuelle mais intersexuée. C’est pour cette raison que nous parlons aujourd’hui d’elle au féminin, contrairement au précédant communiqué de presse, rédigé comme le présent document selon ses souhaits.

Concernant les conditions dans lesquelles T. est retenue, des membres du CGLBT de Rennes et de l’Organisation Internationale des Intersexes ont alerté directement les autorités du CRA, autorités qui se sont excusées auprès de T. pour leur attitude. T. est aujourd’hui traitée avec respect et notre association veille à ce que cela perdure.

T. reste sous la menace imminente d’une reconduite à la frontière qui a très peu de chance d’être remise en cause. Mais elle affronte cette expulsion d’une manière différente au vu de ses nouvelles perspectives sur le plan personnel. Elle a contacté sa famille au Brésil pour discuter de ses conditions actuelles de rétention, expliquer sa situation et son intersexualité. Elle est aujourd’hui déterminée à rentrer au Brésil et prendre un nouveau départ dans la vie. Le CGLBT de Rennes la soutient dans son choix.

Comme nous le précisions dans un précédant communiqué de presse, T., sans argent en poche ni proches pour l’accueillir à Rio (ville située loin de ses attaches au Brésil), ne sait pas comment subvenir à ses besoins immédiats à son arrivée. C’est pourquoi le CGLBT de Rennes a lancé la semaine dernière dans ses réseaux un appel à la solidarité en invitant à faire des dons au profit de T., en ayant comme objectif de lui remettre 400 euros avant son départ.

Le CGLBT de Rennes agit également en lien avec l’Organisation Internationale des Intersexes et une amie de T. qui est venue à Rennes pour la soutenir jusqu’à son départ pour que son arrivée au Brésil puisse se dérouler dans les meilleures conditions. Pour que des personnes sensibilisées l’accueillent à son arrivée et l’accompagnent dans ses modifications morphologiques.

T. remercie toutes les personnes qui depuis plusieurs jours, par l’intermédiaire du CGLBT de Rennes, lui témoignent leur solidarité sous la forme de messages de soutien et/ou de dons.


Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | Infos éditeur