La France Gaie et Lesbienne
Accueil du site > Actualités > L’Inter-LGBT réagit à la visite d’État de Paul Biya, président du Cameroun, en (...)

L’Inter-LGBT réagit à la visite d’État de Paul Biya, président du Cameroun, en France

date de redaction vendredi 26 octobre 2007


L’association de défense demande au Président de la République française de condamner les persécutions subies par les homosexuels.


Communiqué de presse Inter-LGBT - 25/10/2007

Aujourd’hui, au Cameroun, au moins onze jeunes hommes sont actuellement emprisonnés au motif de leur homosexualité supposée. Malgré la mobilisation de l’association Alternatives Cameroun, malgré une procédure entâchée d’irrégularités et le non respect de plusieurs droits élémentaires de la défense, leur libération n’a pu être obtenue pour le moment. Ces Camerounais, dont le plus jeune a 18 ans, subissent quotidiennement menaces, harcèlement et violences. Certains auraient même été torturés pour « avouer » leur culpabilité.

Sous la législature précédente, l’Inter-LGBT avait déjà alerté à plusieurs reprises la diplomatie française, qui entretient des relations très proches avec le Cameroun. Le Président de la République d’alors, Jacques Chirac, bien que très informé, s’était illustré par sa passivité.

Ce vendredi 26 octobre, le Président camerounais sera reçu à l’Elysée. L’Inter-LGBT a écrit au Président de la République afin qu’il fasse part de sa préoccupation sur la sitation des personnes lesbiennes, gaies, bi et trans au Cameroun, qu’il condamne les persécutions que ces personnes subissent et qu’il rappelle à son homologue les traités internationaux qu’il est tenu de respecter et qui sont manifestement violés (dont le Pacte international relatif aux droits civils et politiques, la Convention contre la torture et autres peines ou traitements cruels, inhumains ou dégradants et la Charte africaine des Droits humains et des peuples).

Pendant la campagne de l’élection présidentielle, Nicolas Sarkozy avait écrit à l’Inter-LGBT : « Je considère qu’il est du devoir de la France de défendre les droits de l’homme partout dans le monde. Demain, la France sera aux côtés de tous ceux qui souffrent et soutiendra les victimes des abus et des discriminations quel qu’en soit le fondement, qu’il s’agisse de motifs religieux, ethniques, sexuels ou professionnels. » Pour l’Inter-LGBT, cette visite d’État du président Paul Biya sera l’occasion de mettre en pratique cet engagement.

Alain Piriou, porte-parole

Plus d'informations :

PDF - 174.4 ko
Courrier envoyé à l’Elysée.

Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | Infos éditeur