La France Gaie et Lesbienne
Accueil du site > Actualités > Sarkozy à New York, 40 millions de séropositifs bloqués à la frontière (...)

Sarkozy à New York, 40 millions de séropositifs bloqués à la frontière !

date de redaction mardi 25 septembre 2007


Alors que le Président de la République est en visite à New-York, les portes des Etats-Unis restent fermées à tous les séropositifs du monde. Que fait la France ? demandent les élus locaux contre le sida.


communiqué de Jean-Luc Roméro - 24/9/2007

Jean-Luc Romero, président d’Élus Locaux Contre le Sida, conseiller régional d’Île-de-France, a écrit en fin de semaine dernière au président de la République pour appeler son attention sur les restrictions de circulation imposées dans le monde aux personnes séropositives.

En effet, près de la moitié des pays membres de l’ONU, dont les Etats-Unis, restreignent l’accès de leur territoire aux personnes porteuses du VIH, les considérant au même titre que des criminels alors qu’elles sont les victimes d’une pandémie qui touche plus de 40 millions de personnes à travers le monde.

Jean-Luc Romero demande à Nicolas Sarkozy d’interpeler les dirigeants réunis à New York pour l’assemblée générale des Nations Unies, alors que la France se montre exemplaire en ce domaine, sur l’inefficacité de ces mesures prises à l’encontre d’une maladie certes contaminante mais absolument pas contagieuse et sur leur caractère injuste et discriminant.

Si demain, Jean-Luc Romero, séropositif depuis plus de vingt ans, devait se rendre à l’ONU, il serait refoulé et, selon les propres termes du consul américain à Paris, inscrit à vie sur un fichier central des interdits de territoire US.

En conclusion de sa lettre au président de la République, Jean-Luc Romero s’interroge sur l’éventualité de la présence à New York, à la fin du mois de septembre, d’un chef d’Etat séropositif ou bien d’un collaborateur séropositif. Séjournera-t-il dans la clandestinité, honteux d’être porteur d’une maladie qui le condamne surement ?

Cette situation qui viole les principes fondamentaux des droits de l’homme ne peut plus durer. Nicolas Sarkozy, au nom de la France, doit la dénoncer fermement.

Plus d'informations :

Word - 38 ko
Le courrier adressé au président de la République.

Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | Infos éditeur