La France Gaie et Lesbienne
Accueil du site > Actualités > La Gay Pride n’est pas à récupérer

La Gay Pride n’est pas à récupérer

date de redaction vendredi 6 juillet 2007


L’Inter-LGBT demande à Brice Hortefeux de ne pas instrumentaliser la Marche des fiertés lesbiennes, gaies, bi et trans pour justifier sa politique.


communiqué Inter-LGBT - 5 juillet 2007

L’Inter-LGBT regrette vivement les propos tenus par le Ministre de l’immigration, de l’intégration, de l’identité nationale et du codéveloppement dans le Monde daté du 5 juillet 2007.

Voulant justifier l’intitulé de son ministère, Brice Hortfeux déclare en effet : « Il y a quelques jours, la communauté homosexuelle défilait à Paris pour défendre son identité... Mais, en revanche, parler de l’identité "nationale" serait inacceptable... Une telle attitude est difficilement explicable ! »

Jusqu’à présent, l’Inter-LGBT n’avait pas commenté l’intitulé du ministère dont Brice Hortefeux est le titulaire, préférant privilégier des relations pragmatiques et utiles. Mais par ces propos, le ministre fait entrer de force l’Inter-LGBT dans la polémique.

En effet, en établissant une telle comparaison, le ministre montre assez explicitement son estime à l’égard de ceux qu’il nomme « la communauté homosexuelle ». La Marche des fiertés lesbiennes, gaies, bi et trans n’est pas le défilé d’une communauté revendiquant une identité qu’elle « défendrait » parce qu’elle serait menacée. C’est une manifestation de rue qui au contraire refuse les solutions visant justement à créer un dispositif juridique spécifique à une « communauté ». Ce samedi 30 juin, la Marche a réuni en masse toutes celles et tous ceux qui ont voulu défendre le principe républicain d’égalité et la lutte contre toutes les discriminations. Beaucoup de couples hétérosexuels, beaucoup de familles, beaucoup de jeunes de toutes origines, venus en particulier des banlieues, ont pris part à cette grande fête de l’égalité et de la diversité.

L’Inter-LGBT ne peut donc tolérer que la Marche soit réduite par le ministre à un phénomène identitaire défensif, et s’en serve pour appuyer sa vision d’une politique de l’immigration faisant la promotion d’une identité nationale. Le président de la République a fait le choix de provoquer une polémique en intitulant ainsi son ministère : Brice Hortefeux doit l’assumer, sans instrumentaliser le monde associatif LGBT.

Alain Piriou, porte-parole


Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | Infos éditeur