La France Gaie et Lesbienne
Accueil du site > Actualités > La marche de Paris demain samedi : Égalité : ne transigeons pas (...)

La marche de Paris demain samedi : Égalité : ne transigeons pas !

date de redaction vendredi 29 juin 2007


Trente ans après la première marche homosexuelle française, un demi-million de personnes sont attendues demain, samedi 30 juin, pour une nouvelle édition de la Marche des fiertés lesbiennes, gaies, bi et trans. Cette année encore, la Marche promet d’être tout autant festive que revendicative.


Communique de presse de l’Inter-LGBT, 29 juin 2007

Marche des fiertés lesbiennes, gaies, bi et trans ce samedi 30 juin 2007

« Égalité : ne transigeons pas ! »

Trente ans après la première marche homosexuelle française, un demi-million de personnes sont attendues demain, samedi 30 juin, pour une nouvelle édition de la Marche des fiertés lesbiennes, gaies, bi et trans. Cette année encore, la Marche promet d’être tout autant festive que revendicative.

Reposant à 100% sur le bénévolat, non subventionnée, non sponsorisée, cette Marche sera la première grande manifestation de masse à inaugurer la nouvelle législature. Son mot d’ordre, décidée par les associations réunies au sein de l’Inter-LGBT, est clair : « Égalité : ne transigeons pas ! » Un tel mot d’ordre est nécessaire, car la nouvelle majorité campe sur son refus d’ouvrir le mariage et l’adoption à tous les couples. Cette position est en effet celle du président de la République, qui n’en a jamais débattu avec les associations. Ce sera donc le premier message de la Marche, directement adressé à Nicolas Sarkozy : le président de la République doit accepter d’ouvrir la discussion, comme il a finalement accepté d’améliorer le pacs.

Le deuxième objectif de la marche est de faire progresser rapidement, malgré ces désaccords, les droits des personnes LGBT. Amélioration du pacs, création d’un statut pour le beau-parent, lutte contre les discriminations à l’école, amélioration de la situation des personnes trans, lutte contre les persécutions dont sont victimes les personnes LGBT dans le monde : les premiers échanges entre l’Inter-LGBT et l’exécutif laissent espérer que le dialogue, de bon niveau, puisse donner des résultats - l’Inter-LGBT a été successivement reçue au ministère de l’Immigration, au cabinet du Premier ministre, à l’Élysée, au ministère de l’Éducation nationale, et au ministère de la Justice. La Marche aura donc aussi pour objectif de produire des avancées concrètes pour les personnes LGBT, dans les toutes prochaines semaines.

Enfin, en observant une pause de trois minutes de silence, à 16h00, les marcheurs seront invités à marquer leur solidarité avec les personnes qui vivent avec le VIH, et à réfléchir sur leur propre rapport à la prévention : l’augmentation des comportements sexuels à risque, confirmée par l’INVS ces derniers jours, ne peut laisser personne indifférent. La remobilisation collective et individuelle est plus que jamais nécessaire.

Ce samedi 30 juin, la Marche des fiertés lesbiennes, gaies, bi et trans sera une nouvelle fois un grand moment de fête, de revendication, de solidarité et de responsabilité, dans le partage d’une valeur commune à tous : l’égalité.

Alain Piriou, porte-parole


Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | Infos éditeur