La France Gaie et Lesbienne
Accueil du site > Actualités > La face cachée réactionnaire d’un gouvernement ’ouvert’

La face cachée réactionnaire d’un gouvernement ’ouvert’

date de redaction mardi 5 juin 2007


Homosexualités et Socialisme rappelle que les suppléants de certains ministres-candidats aux législatives sont aussi les signataires du Manifeste parlementaire pour la défense du droit fondamental de l’enfant d’être accueilli et de s’épanouir dans une famille composée d’un père et d’une mère.


communiqué HES - 4/6/2007

Quatre marches des fiertés lesbiennes gays, bi et trans (LGBT) ont eu lieu ce samedi à Nantes, Nancy, Lille et Bordeaux, dans le contexte électoral qui amènera les Français, les 10 et 17 juin, à désigner leurs députés. Parmi les régions qui voyaient défiler les militants LGBT ce samedi, l’Aquitaine et le Nord-Pas-de-Calais offrent une démonstration par la preuve de la base parlementaire réactionnaire sur laquelle repose le Gouvernement FILLON.

Pas moins de trois des principaux ministres ont choisi en connaissance de cause d’être remplacés à l’Assemblée nationale, au lendemain des élections, par des suppléants ouvertement opposés aux droits fondamentaux des personnes LGBT. Dans la 21ème circonscription du Nord, Jean-Louis BORLOO a repris son actuelle suppléante Cécile GALLEZ. Dans la 2ème circonscription de la Gironde, Alain JUPPE entend une nouvelle fois céder la place à Hugues MARTIN, qui l’a déjà remplacé à l’Assemblée. Enfin, dans la 6ème circonscription des Pyrénées-Atlantiques, Michèle ALLIOT-MARIE s’apprête à laisser de nouveau son siège à Daniel POULOU. Mme GALLEZ, M. MARTIN et M.POULOU sont des signataires du « Manifeste parlementaire pour la défense du droit fondamental de l’enfant d’être accueilli et de s’épanouir dans une famille composée d’un père et d’une mère » qui réunit les parlementaires UMP et UDF/MoDem ayant annoncé qu’ils refuseraient, en toute occasion, d’avancer vers la reconnaissance des familles homoparentales.

Homosexualités et Socialisme (HES) dénonce le double langage d’un pouvoir qui tente de se donner les traits de l’ouverture, mais reste, de la façon la plus claire qui soit, ancré dans un conservatisme réactionnaire. Pour que les droits des personnes LGBT ne soient pas oubliés, et pour dénoncer l’hypocrisie du nouveau pouvoir, HES appelle à faire battre les trois ministres et leurs suppléants, en votant et en faisant voter pour :

- Jean-Luc CHAGNON, candidat du PS dans la 21ème circonscription du Nord (Valenciennes, Condés-sur-Escaut) contre M. BORLOO et Mme GALLEZ,

- Michèle DELAUNAY, candidate du PS dans la 2ème circonscription de la Gironde (Bordeaux II, IV, V, VII) contre MM. JUPPE et MARTIN,

- Sylviane ALAUX, candidate du PS dans la 6ème circonscription des Pyrénées-Atlantiques (Biarritz, Saint-Jean-de-Luz) contre Mme ALLIOT-MARIE et M. POULOU.

- Didier FISCHER, candidat du PS dans la 10ème circonscription des Yvelines (Rambouillet) contre Christine BOUTIN, également signataire du « Manifeste ».


Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | Infos éditeur