La France Gaie et Lesbienne
Accueil du site > Actualités > Législatives : les consignes de vote de l’Inter-LGBT

Législatives : les consignes de vote de l’Inter-LGBT

date de redaction vendredi 1er juin 2007


L’Interassociative lesbienne, gaie, bi et trans, organisatrice de la Marche des Fiertés parisienne, appelle à faire battre les candidats vivement hostiles aux personnes LGBT.


communiqué Inter-LGBT - 31/5/2007

À l’occasion des élections législatives, l’Inter-LGBT appelle à faire battre les candidat-e-s qui ont manifesté une vive hostilité à l’encontre des personnes LGBT. Parmi ces candidats, figurent notamment :

- tou-te-s les candidat-e-s se revendiquant du Front national ou du Mouvement pour la France : les candidats à la présidentielle de ces deux partis n’ont cessé pendant toute la campagne de multiplier les provocations et les messages discriminatoires, à l’encontre des personnes homosexuelles, et plus largement de plusieurs catégories de citoyens ;

- les 157 candidats signataires de l’entente des parlementaires contre « le mariage et l’adoption d’enfants par deux personnes du même sexe ». L’Inter-LGBT n’a jamais refusé de débattre avec des responsables politiques en désaccord avec ses revendications, et souhaite au contraire confronter ses arguments avec les leurs. Mais l’Inter-LGBT n’accepte pas qu’au nom de convictions politiques, des personnes soient montrées du doigt comme elles le sont dans ce manifeste. Selon ces candidats, l’homosexualité serait un « choix » contradictoire avec celui d’accueillir un enfant. « Ces personnes ont choisi une vie sans possibilité d’enfants », lit-on, ce qui est une assertion tout à fait insupportable pour les personnes homosexuelles qui n’ont rien choisi, mais qui en revanche savent parfaitement compatibles leur orientation sexuelle et leur désir d’élever des enfants. Est également mis en avant « le principe de précaution, inscrit dans notre Constitution » : les familles homoparentales se retrouvent ainsi cataloguées comme potentiellement dangereuses alors que toutes les études sérieuses menées sur le sujet montre que les enfants élevés dans le cadre homoparental ne présentent aucun trouble spécifique et vont aussi bien que les enfants élevés dans un cadre hétéroparental. Avec de tels députés, nul débat ne sera possible ;

- certains candidats qui se sont fait remarquer par des positions homophobes réitérées publiquement.

La liste de ces candidat-e-s aux élections législatives (hors Front national et Mouvement pour la France) que l’Inter-LGBT appelle à faire battre figure à l’adresse ci-dessous. Le classement est par département, puis par circonscription.

http://www.inter-lgbt.org/spip.php?...


Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | Infos éditeur