La France Gaie et Lesbienne
Accueil du site > Actualités > Lettre à M. Sarkozy

Lettre à M. Sarkozy

date de redaction mercredi 30 mai 2007


Le collectif azuréen des droits des orientations sexuelles a envoyé une lettre au président de la République en réaction à la candidature de M. Vanneste dans le 10ème circonscription du Nord.


Le Cados (collectif azuréen des droits des orientations sexuelles) a rédigé une lettre à M. Sarkozy en réaction à la candidature de M. Vanneste dans le 10ème circonscription du Nord.

Il n’est plus acceptable que des élus puissent tenir des propos dégradants et discriminants à l’encontre des homosexuel-le-s.

Nous avons décidé de rendre cette lettre publique afin qu’elle ne soit pas classée sans suite dans un tiroir de l’Élysée. M. Sarkozy a fait des promesses, à lui de les tenir.

Nice, le 24 mai 2007

M. le Président de la République,

Le CADOS, le collectif azuréen des droits des orientations se bat quotidiennement contre l’homophobie et l’intolérance dans la société. C’est un combat difficile et de longue haleine, qui nous demande beaucoup de travail, de ténacité, et de volonté.

Nous avions été outrés par l’attitude M.Christian Vanneste, député dans le Nord, qui, avait tenu des propos scandaleux et indignes de sa fonction à l’égard des femmes et des hommes homosexuel-les, considérant l’homosexualité comme inférieure à l’hétérosexualité. Vous aviez alors condamné ces propos en déclarant dans les colonnes du Figaro « Il ne sera pas réinvesti aux législatives. Je condamne fermement ce qu’il a dit. Je ne veux ni de près ni de loin être associé à des propos homophobes »

Or, nous avons amèrement constaté que M.Vanneste est officiellement candidat à la législative dans la 10ème circonscription du Nord sous la bannière du CNI, mouvement soutenu par l’UMP. Cette annonce est intervenue le 17 mai, journée mondiale contre l’homophobie.

De plus M.Vanneste a déclaré avec fierté « Je suis ravi. Je n’aurai pas de candidat UMP contre moi. Et puis, je suis toujours membre de l’UMP au cas où vous ne le sauriez pas" ». C’est nous faire injure un fois de plus, une fois de trop. Il est inacceptable qu’un représentant du peuple puisse ainsi se targuer de son intolérance.

Mais fort malheureusement M.Vanneste n’est pas un cas isolé. De droite ou de gauche, en France métropolitaine ou dans les DOM-TOM, l’homophobie et l’intolérance parmi la classe politique est un fléau qu’il est nécessaire de combattre de toutes nos forces.

Si M.Vanneste ou d’autres candidats ,affichant clairement leur intolérance, sont élus, cela remettrait en cause le travail de centaines de bénévoles à travers toute la France qui luttent contre l’homophobie et toutes les autres formes de discriminations dans des associations locales. Les candidatures même de ces personnes sont autant d’insultes pour nous.

Alors au nom des principes fondamentaux de notre république que nous défendons et que nous aimons, nous vous prions de bien vouloir faire le nécessaire afin que plus aucun élus du peuple ne puisse ouvertement avoir des propos homophobes et intolérants sans être sévèrement condamné.
M. Le Président, nous nous adressons à vous car vous avez fait le vœux de réunir tous les français et de combattre toute les discriminations, c’est pour cela que nous espérons pouvoir vous faire confiance.

Nous vous adressons nos sentiments les plus distingués et respectueux, dans l’espoir de voir aboutir notre requête.

O.Caillau - B. Poulot


Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | Infos éditeur