La France Gaie et Lesbienne
Accueil du site > Actualités > UMP : Tout devient possible pour les homophobes !

UMP : Tout devient possible pour les homophobes !

date de redaction vendredi 18 mai 2007


Homosexualités et Socialisme déplore l’attitude de l’UMP pour les élections législatives, qui va favoriser des candidats homophobes.


communiqué H&S - 18/5/2007

Ce 17 mai 2007, journée mondiale de la lutte contre l’homophobie, le secrétaire de l’UMP dans le Nord a confirmé au journal « Le Monde » que son parti soutient « de facto » la candidature de Christian Vanneste, député sortant de la dixième circonscription de ce département, Tourcoing-nord.

M. Vanneste, aujourd’hui membre du Centre national des indépendants et des paysans (CNI), parti associé à l’UMP, a été reconnu coupable d’injures en raison de l’orientation sexuelle par le tribunal correctionnel de Lille, le 24 janvier 2006. Ce jugement a été confirmé par la Cour d’Appel de Douai le 25 janvier 2007. Le député a également présenté une proposition de loi visant à supprimer toute condamnation pour diffamation envers une personne ou un groupe de personnes à raison de leur orientation sexuelle, et à empêcher le ministère public d’engager des poursuites lorsqu’une diffamation a été commise envers un groupe de personnes à raison de leur orientation sexuelle.

Homosexualités et Socialisme (HES) déplore, alors que Nicolas Sarkozy avait assuré durant la campagne électorale que M. Vanneste ne serait pas réinvesti aux législatives, que cet engagement ne soit pas appliqué par le parti présidentiel. HES s’indigne également de ce que Joëlle Ceccaldi, suppléante de Nicolas Sarkozy dans la sixième circonscription des Hauts-de-Seine, soit désignée candidate de l’UMP pour les élections des 10 et 17 juin. Mme Ceccaldi a été condamnée, le 5 septembre 2006, par le tribunal correctionnel de Nanterre, pour avoir insinué de manière diffamatoire qu’un élu municipal PS avait des « penchants pédophiles ».

Face aux promesses non tenues, et aux plus inquiétants des amalgames, HES dénonce le double langage de la droite, et rappelle que la quasi-totalité des députés UMP et UDF signataires du « manifeste parlementaire » lancé en janvier 2006 contre toute forme de reconnaissance de l’homoparentalité, sont également réinvestis. Pour que 2007 soit l’année de l’égalité, HES appelle donc à faire élire le plus grand nombre de députés de gauche lors des élections législatives.


Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | Infos éditeur