La France Gaie et Lesbienne
Accueil du site > Documents > Discrimination > Homophobie d’Etat

Homophobie d’Etat

date de redaction jeudi 17 mai 2007


Une enquête mondiale sur les lois qui interdisent la sexualité entre adultes consentants de même sexe, qui montre qu’au moins 85 états criminalisent les relations homosexuelles.


Le 17 mai marque la Journée internationale contre l’homophobie. L’ILGA a choisi cette période de l’année pour publier un rapport sur l’homophobie d’État tout autour du monde afin d’augmenter la prise de conscience de l’existence d’une homophobie institutionnalisée dans le monde.

Le nombre impressionnant de lois mentionnées dans ce rapport tente de montrer l’ampleur de l’homophobie d’État dans le monde.

En 2007, pas moins de 85 états membres des Nations Unies criminalisent toujours les relations sexuelles consenties entre adultes de même sexe, promouvant ainsi institutionnellement la culture de la haine. Par cette publication, l’ILGA espére augmenter la prise de conscience de cette réalité, dont l’étendue reste inconnue d’une très large majorité de la population.

Bien que beaucoup de pays listés dans ce rapport n’appliquent pas systématiquement ces lois, leur seule existence renforce une culture dans laquelle un nombre significatif de citoyens a besoin de se cacher du reste de la population par peur.

Une culture dans laquelle haine et violence sont, d’une manière ou d’une autre, justifiées par l’État, et contraignent des personnes à l’invisibilité ou au déni de ce qu’elles sont vraiment.

Dans de nombreux cas, les préjugés envers les personnes homosexuelles sont le fruit de l’ignorance et de la peur. Ce long catalogue d’horreurs n’est qu’une démonstration de plus de l’intolérance envers ce qui est étranger et différent.

PDF - 270.1 ko
Homophobie d’Etat
Le rapport de Daniel Ottosson, Södertörn University College à Stockholm, diffusé par l’ILGA.

Cette recherche a été conduite par Daniel Ottosson, Södertörn University College à Stockholm, en Suède. Cette étude ne traite que de la législation criminalisant les actes sexuels consentis entre personnes du même sexe, ayant atteint la majorité sexuelle, dans un cadre privé. Les lois concernant de tels actes en public, avec des personnes n’ayant pas atteint la majorité sexuelle, commis par la force et/ou dans toute autre circonstance ne sont pas prises en compte. L’étude ne retient pas non plus les pays où sont autorisés les actes sexuels consentis entre personnes du même sexe, ayant atteint la majorité sexuelle, dans un cadre privé.


Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | Infos éditeur