La France Gaie et Lesbienne
Accueil du site > Actualités > La fin du groupe Gai Pied

La fin du groupe Gai Pied

date de redaction mardi 30 octobre 2001


Le groupe de communication, placé en liquidation judiciaire, est en cours de démembrement.


Le Tribunal de Commerce de Paris a mis fin, le 24 juillet, à la belle aventure du groupe Gai Pied. Le plus ancien conglomérat de presse et d’édition homosexuelle en France, criblé de dettes, a été placé en liquidation judiciaire.

En l’absence d’un repreneur unique, les multiples activités développées par le groupe de communication au fil des ans sont vendues par appartement.

image 120 x 121La société Publications Nouvelles, connue surtout pour être l’éditeur de la revue Gay Vidéo a racheté le titre Emale. Un nouvel Emale a fait son apparition dans les lieux gays parisiens à la rentrée.

Le sort des services télématique n’est pas totalement réglé à la date où nous mettons en ligne. Une partie des services minitel pourrait être reprise par Néocom. De son côté, Connection a fait une offre de reprise pour les services téléphoniques. Quant aux services internet (gaipied.fr, gayboutik.com), ils ne répondent plus, mais leur sort n’est pas encore définitivement scellé.

Cette liquidation met un terme à une aventure commencée en 1979. Un petit groupe mené par Jean Le Bitoux, fonde Gai Pied, un journal qui veut « restituer aux gais, les homosexuels d’aujourd’hui, un lieu pour s’exprimer ». Pendant toutes les années 80 de prestigieuses signatures collaboreront au magazine, d’abord mensuel puis hebdomadaire. Il aura servi de trait d’union entre tous les homosexuels français.


Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | Infos éditeur