La France Gaie et Lesbienne
Accueil du site > Actualités > Le ministère de la cohésion sociale s’intéresse à la murder music

Le ministère de la cohésion sociale s’intéresse à la murder music

date de redaction vendredi 20 avril 2007


Dans l’affaire Admiral T, la SACEM, jugée « impardonnable » par 84% des internautes, est saisie par le ministère délégué à la cohésion sociale et à la parité.


communiqué An Nou Allé n°ANA2007/89 - 19/04/2007

Le 5 avril, An Nou Allé déplorait l’inertie du ministre de la culture face à la « murder music ». En effet, Renaud Donnedieu de Vabres restait obstinément muet alors que nous ne cessions de l’interpeller au sujet des affaires Admiral T (récompensé par la SACEM le 30 mars en Guadeloupe) et Krys (admis au Zénith de Paris le 6 avril).

Muet, Monsieur Donnedieu de Vabres l’est toujours. En revanche, le ministère délégué à la cohésion sociale et à la parité, dirigé par Catherine Vautrin, ne l’est plus. Alerté le 23 mars, en l’absence de toute réponse du ministère de la culture, il nous a répondu. Par lettre datée du 10 avril, son chef de cabinet nous indique qu’il a « immédiatement saisi la SACEM pour lui faire part de [notre] indignation » et qu’il a « transmis [notre] correspondance » au chef de cabinet du ministre de la culture « en lui demandant de l’examiner avec attention ».

La SACEM est également saisie par la communauté des internautes. Le site chartsinfrance.net a demandé à ses visiteurs si elle était « pardonnable d’avoir récompensé Admiral T » : 84% d’entre eux ont répondu par la négative. Chartsinfrance.net commente ainsi la chanson « Makoumè » d’Admiral T : « Imaginons juste un instant que, dans cette chanson, le mot "pédé" ait été remplacé par un autre mot désignant une autre communauté, victime de discrimination... Admiral T aurait-il reçu le titre de la SACEM ? » Un internaute ajoute : « Je suis profondément outré et choqué par le choix de la SACEM, dont je suis en plus un sociétaire professionnel. J’aimerais savoir quelle démarche (pression... ?) a amené à un tel choix, quels critères de jugement... »

Le site Samielouve.canalblog.com estime pour sa part que le dancehall est « une chouette musique pourtant, que ces messieurs [Admiral T et Krys] accompagnent de paroles dont ils ne peuvent nier le rôle qu¹elles exercent sur des adultes ou encore des adolescents. Des paroles qui mettent en danger la vie des gays, mais celle des lesbiennes aussi, que ce soit en Europe ou dans leurs pays où ils sont devenus des idoles ».

« Récompenser un chanteur sans même s’intéresser à son discours c’est... heu... comment dire ? ... Minable », résume un internaute sur le site Fluctuat.net. Un autre visiteur de ce site précise : « Il se serait excusé et n’aurait pas de problème avec les homos ? Vraiment ? Alors pourquoi avoir fait cette chanson ? Respect envers les homos de sa part, pas de problème vis à vis d’eux, j’ai des doutes mais envers ses patrons et l’argent, là il a sûrement du respect ». Enfin, sur Gayclic.com, un internaute s’interroge : « La SACEM ayant un rapport d’argent avec l’industrie du disque, je me pose des questions quant à l’impartialité de l’attribution de ce prix ».


Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | Infos éditeur