La France Gaie et Lesbienne
Accueil du site > Actualités > Pour le respect des droits des minorités sexuelles en Afrique

Pour le respect des droits des minorités sexuelles en Afrique

date de redaction vendredi 14 février 2003


Sommet France-Afrique : manif pour le respect des droits des minorités sexuelles


communiqué de presse - Vendredi 14 février 2002

« L’homosexualité est une tare de la société blanche, qui ne s’applique pas aux Africains ! »

Cette citation de Robert Mugabe, le président zimbabwéen, résume la pensée de la grande majorité des dirigeants africains. Ce déni d’une des dimensions universelles de la sexualité humaine ne serait qu’absurde s’il ne se traduisait par une violation des libertés fondamentales de millions de femmes et d’hommes contraint-e-s de vivre dans la honte, la crainte et la peur.

Illégales dans la plupart des pays d’Afrique, punies de lourdes peines de prison dans la majorité des cas et parfois de la peine de mort, les relations sexuelles entre hommes ou entre femmes sont l’objet d’une immense réprobation sociale, souvent alimentée par le discours moraliste des religieux mais aussi de certains leaders politiques. Exclusions familiales, violences sexuelles, brutalités policières et détentions arbitraires à l’égard des « sodomites », des femmes et des personnes transsexuelles et transgenres se rencontrent partout à travers le continent.

Vivre librement sa sexualité et ses amours est un droit fondamental qui doit être universellement défendu au même titre que tous les autres droits humains.

La France doit le rappeler très clairement à ses invités, et demander à l’ensemble des chefs d’États réunis à l’occasion de ce XXIIe sommet France-Afrique :
- d’abolir l’ensemble des dispositions législatives pénalisant les relations affectives et sexuelles entre personnes de même sexe ;
- de punir les auteurs de violences et d’appels à la haine à l’encontre de personnes présumées homosexuelles ou transsexuelles ;
- d’aider et de protéger les défenseurs des droits des minorités sexuelles et de genres ;
- de garantir à chacune et à chacun la possibilité de vivre librement quelles que soient son orientation ou son identité sexuelles ;
- de prendre publiquement position en faveur du respect de toutes les orientations et identités sexuelles, et de tous les modes de vie.

MANIFESTATION
mercredi 19 février, à 18h30
Place de la République
(rdv face au magasin Habitat)

Plus d'informations :

sur la situation légale des minorités sexuelles en Afrique :
- Behind the Mask : http://www.mask.org.za
- IGLHRC : http://www.iglhrc.org
- "Têtu" n° 52, janvier 2001 et http://www.tetu.com


Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | Infos éditeur