La France Gaie et Lesbienne
Accueil du site > Actualités > Nouveaux hommages à Arnaud Marty-Lavauzelle

Nouveaux hommages à Arnaud Marty-Lavauzelle

date de redaction lundi 19 février 2007


Le SNEG salue un acteur essentiel dans le combat face au sida, et les Verts appellent à la poursuite de ses engagements.


Le Syndicat National des Entreprises Gaies

Le SNEG rend hommage à celui qui, après l’avoir rejoint en 1987, fut président de Aides entre 1991 et 1998. Sa prise de fonction avait coïncidé, à quelques mois, à la création du SNEG en juin 1990. Aussi, dès sa naissance, le SNEG a entretenu avec Aides, par l’entremise d’Arnaud Marty-Lavauzelle, homme de dialogue et d’ouverture, un partenariat étroit dans la lutte contre le VIH. Au-delà des actions, il était aussi un ami.

Acteur essentiel dans le combat face au sida, Arnaud Marty-Lavauzelle avait officiellement annoncé son homosexualité et sa séropositivité, incarnant et représentant ainsi l’ensemble des gays touchés par le VIH et bien décidés à faire face à ce fléau. Co fondateur d’Ensemble Contre le Sida, il a multiplié les initiatives pour une meilleure information de tous les gays, un meilleur accompagnement de tous ceux touchés par le sida, en proie aux préjugés et aux stigmatisations. Au-delà de nos frontières, il a aussi œuvré pour l’accès universel aux traitements, n’oubliant pas que le VIH est présent partout dans le monde et touchant encore plus durement, les populations les plus démunies.

La disparition d’Arnaud Marty-Lavauzelle témoigne de la nécessité d’encore et toujours se mobiliser, face à une maladie qui, en dépit de tous les progrès thérapeutiques, continue de frapper, ravissant nos amis, nos compagnons.

Les Verts

Les Verts apprennent avec tristesse la mort, dans la nuit du 12 au 13 février 2007, d’Arnaud Marty-Lavauzelle, qui fut président d’Aides de 1991 à 1998, et qui a donc traversé les pires années de l’épidémie de sida. Arnaud Marty-Lavauzelle a été terrassé par cette maladie qu’il combattait à la tête de cette association, fondée par Daniel Defert à la mort de Michel Foucault.

Cette disparition nous rappelle tragiquement que le sida tue encore. Malgré les polythérapies, on meurt encore aujourd’hui du sida en France. On en meurt dans des proportions dramatiques en Afrique, continent où Arnaud, jeune "médecin sans frontières", alla soigner les victimes du Biafra et où les logiques financières des trusts pharmaceutiques foulent aux pieds le droit élémentaire à une vie digne.

Les Verts rendent hommage à Arnaud Marty-Lavauzelle, et appellent à la poursuite de ses combats qui passaient par l’exigence de moyens accrus, à la fois pour la recherche fondamentale, notamment sur les vaccins préventifs et thérapeutiques, et pour l’aide aux malades.


Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | Infos éditeur