La France Gaie et Lesbienne
Accueil du site > Actualités > Dérapages homophobes ? Le grand rabbin de Lyon doit s’expliquer

Dérapages homophobes ? Le grand rabbin de Lyon doit s’expliquer

date de redaction vendredi 16 février 2007


Le Collectif contre l’homophobie de Montpellier et la Lesbian and Gay Pride de Lyon dénoncent les propos insultants et outranciers prêtés au grand rabbin de Lyon, Richard Wertenschlag dans son opposition à l’ouverture du mariage civil pour les couples de même sexe.


communiqué CCHMT - LGP Lyon - 16/2/2007

Le Collectif contre l’homophobie de Montpellier et la Lesbian and Gay Pride de Lyon dénoncent les propos insultants et outranciers prêtés au grand rabbin de Lyon, Richard Wertenschlag dans son opposition à l’ouverture du mariage civil pour les couples de même sexe.

Nous avons estimé que la déclaration hostile à cette réforme, publiée le 6 février 2007 par neuf dignitaires religieux de Rhône-Alpes, reposait sur des arguments fallacieux, simplistes et parfois tendancieux ; nous avons pris acte de cette prise de position en la regrettant.

Il en est tout autre des propos attribués au grand rabbin de Lyon Richard Wertenschlag par l’hebdomadaire Lyon Capitale du 13 février 2007 : « Les homosexuels ont des problèmes médicaux de type génétique ou des problèmes de pulsions. Il faut donc mettre des parapets, des limites, ou alors on devient une société décadente avec des zoophiles et des pédophiles. L’homosexualité est contraire aux codes voulus par Dieu. » Il estime qu’il « ne faut pas aller plus loin que le PACS qui est déjà une grande concession ! »

Ces amalgames, par leur virulence et leur violence, ont heurté de nombreuses personnes. Ces propos qui sont stigmatisants, injurieux et haineux envers les personnes homosexuelles, débordent largement le cadre légal du débat démocratique sur les questions de société.

Cependant avant d’envisager d’éventuelles poursuites pénales contre le grand rabbin de Lyon Richard Wertenschlag, nous lui avons demandé de s’en expliquer.

Dans un entretien téléphonique du mercredi 14 février 2007, ce dernier a catégoriquement démenti les propos qui lui avaient été attribués par Lyon Capitale.

Dans ces conditions, nos associations lui demandent solennellement de publier un démenti précisant les propos qu’il aurait tenus au cours de cette interview.

Nous partageons les protestations du pasteur Marcel Manoël, Président national de l’Eglise Réformée - première Eglise protestante de France - qui demande que « la diversité sexuelle ne soit pas refusée » et ajoute : « nos contemporains ont besoin de repères pour se construire mais certainement pas ceux de l’intolérance, de la discrimination et de l’exclusion ».

Attachés à la liberté d’expression, nous acceptons le débat contradictoire en rappelant les limites fixées par la loi du 30 décembre 2004 et la jurisprudence relatives aux propos homophobes (Arrêt de la Cour d’appel de Douai du 25 janvier 2007 dans l’affaire du député Christian Vanneste).

Hussein Bourgi,
Pour le Collectif contre l’homophobie de Montpellier,

Pour la LGP Lyon
David Souvestre


Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | Infos éditeur